Print this page

Amendement constitutionnel : renforcer la liberté de la presse et d’expression

Publié le : jeudi, 22 octobre 2020 10:02   Lu : 80 fois
  • Partagez

ORAN– Les titres de la presse paraissant oranaise ont mis souligné, ce jeudi, coïncidant avec la célébration de la journée nationale de la presse, que le projet d’amendement de la constitution consolide la liberté de la presse et réaffirme le doit du journaliste à l’accès aux sources de l’information dans le respect des lois en vigueur.

Dans ce contexte, « El Djoumhouria », sous le titre « un saut qualitatif des libertés de la presse et d’expression », écrit que « le projet d’amendement de la Loi fondamentale a accordé une bonne place au secteur de l’information en consolidant les libertés d’expression et d’informer à travers les différents supports médiatiques. »

 «Le droit d’informer, comme le stipule le projet d’amendement de la constitution, doit se faire dans le cadre de la loi et dans le respect des constantes nationales, des valeurs religieuses, morales et culturelles, loin de toute diffamation ou atteinte à la vie privée des personnes», rappelle ce journal du secteur public..

Pour sa part, le quotidien «Cap ouest» évoque la nécessité de «préserver les acquis sociaux et la cohésion entre le peuple» et estime que « la constitution de 2020 est le cadre nécessaire au renforcement du lien national et de la garantie des libertés démocratiques du citoyen. » « La constitution est la loi fondamentale qui garantit les droits et libertés individuels et collectifs, protège la règle du libre choix du peuple, confère la légitimité à l'exercice des pouvoirs et consacre l'alternance démocratique par la voie d'élections libres et régulières », écrit le journal, assurant que « l’aspect social de l’Etat a toujours été préservé. ».

Par ailleurs, « Cap Ouest » a rappelé que « le président Tebboune a étoffé les différents acquis sociaux par diverses mesures dont l’objectif est de préserver ces acquis et cette cohésion entre les Algériens tout en assurant la pérennité de l'Etat. » Pour sa part, le quotidien « Ouest Tribune » a considéré que la réalisation d’un développement durable en Algérie « nécessite un plébiscite du projet de la nouvelle Loi fondamentale et l’instauration d’un Etat de droit et des libertés », tout en soulignant l’importance des sciences et de la culture dans le développement d’un pays.

En pages intérieures, les titres de la presse oranaise ont rapporté la teneur des interventions des animateurs de la campagne référendaire qui ont appelé à un vote massif, le 1er novembre prochain, pour mettre en place les fondements de l’Algérie nouvelle.

Amendement constitutionnel : renforcer la liberté de la presse et d’expression
  Publié le : jeudi, 22 octobre 2020 10:02     Catégorie : Algérie     Lu : 80 foi (s)   Partagez