Projet de révision de la Constitution: nécessité d'accompagner les garanties de renforcement du rôle de la société civile par des pratiques administratives souples

Publié le : mardi, 06 octobre 2020 19:37   Lu : 15 fois

ALGER - Le président du Conseil constitutionnel, Kamel Fenniche a mis en avant, mardi à Alger, la nécessité d'accompagner les garanties et mécanismes liés au renforcement du rôle de la société civile et à la consécration des principes de décentralisation prévus dans la révision de la Constitution, par des "pratiques administratives souples" pour promouvoir la démocratie participative.

Dans une intervention intitulée "la décentralisation et le rôle de la société civile dans la promotion de la démocratie participative" au deuxième jour du Colloque international sur le thème "La Constitution au service du citoyen: Grands axes de l'amendement constitutionnel", M. Fenniche a indiqué que "les principes, garanties et mécanismes liés au renforcement du rôle de la société civile et à la consécration de la décentralisation, prévus dans projet de révision de la Constitution soumis à référendum le 1er novembre prochain, doivent être accompagnés par une réflexion sérieuse sur la révision et la modernisation de l’arsenal juridique, en conférant davantage de flexibilité aux pratiques administratives pour qu'elles puissent véritablement contribuer à la concrétisation du développement durable".

Cette démarche peut se traduire, selon M. Fenniche, par une "réhabilitation des principes de décentralisation et du rôle de la société civile et de la démocratie participative tel que véhiculé par le projet de révision de la Constitution".

M. Fenniche a mis l’accent sur l’importance de cette étape, la démocratie participative que la révision de la Constitution vise à promouvoir ayant pour objectif de remédier aux dysfonctionnements dont souffre la démocratie représentative, d’élargir la représentation du citoyen pour ce qui est des politiques liées à leurs conditions de vie, de légiférer les lois à même d’encadrer leurs affaires et d’organiser leurs relations sociales et administratives et conférer davantage de transparence à travers le contrôle et la reddition des comptes concernant la performance des institutions aux plans local et central, de manière à optimiser leur performance et atteindre les objectifs de développement.

"Le renforcement de la décentralisation permet d’alléger la charge au niveau des institutions centrales" et s'inscrit "en priorité dans l’agenda du Président Tebboune", a-t-il ajouté, rappelant la déclaration du Président lors des travaux de la dernière session de l’Assemblée générale de l’ONU, lorsqu'il a affirmé que "l’Algérie s’achemine vers l’état de droit et la justice sociale".

A ce propos, le président du Conseil constitutionnel a mis en valeur l’amendement de "certaines mesures spéciales" en vue de réaliser "l’équilibre socioéconomique des communes dont le développement est limité", estimant que cette démarche "intervient pour atténuer les disparités économiques entre les communes" et "renforcer voire réaliser les valeurs d’égalité et de justice sociale au profit des citoyens".

A cet effet, il est impératif, a-t-il poursuivi, d’œuvrer à "la réforme de la fiscalité et la relance de l’économie locale", tout en s’employant à consolider les prérogatives des assemblées élues dans le domaine économique, car les plus averties des besoins locaux. Il s’agit, selon le même responsable, de "principes et de mécanismes à mettre en place à travers la révision totale du cadre réglementaire régissant la commune et la wilaya".

Intervenant par visioconférence, Pr. Dominique Rousseau de l’université Paris 1, a qualifié la Constitution de "bouclier et de défenseur du citoyen dans les différents aspects de la vie", mais également de "garant des droits et libertés au sein de toute société".

Pour lui, le régime semi-présidentiel "consacre le rôle de la Justice dans l’instauration de l’équilibre des pouvoirs" et confirme "le rôle de l’opposition dans la vie politique".

Projet de révision de la Constitution: nécessité d'accompagner les garanties de renforcement du rôle de la société civile par des pratiques administratives souples
  Publié le : mardi, 06 octobre 2020 19:37     Catégorie : Algérie     Lu : 15 foi (s)   Partagez