Print this page

Salah Goudjil : l’Algérie s’engage dans "une nouvelle ère de son Histoire"

Publié le : jeudi, 20 août 2020 15:55   Lu : 1 fois
  • Partagez

TIZI-OUZOU- L’Algérie d’aujourd’hui s’engage dans "une nouvelle ère de son Histoire", a soutenu jeudi à Iboudrarène, au Sud de Tizi-Ouzou, le président par intérim du Conseil de la Nation, Salah Goudjil, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale du Moudjahid.

S’exprimant lors d’une cérémonie d’inauguration d’une statue à l’effigie du colonel Amirouche Ait Hamouda, M. Goudjil a considéré que l’Algérie "a traversé le plus dur et s’engage dans une nouvelle ère de son Histoire", appelant la jeunesse à "mettre la main dans la main pour la construction de la nouvelle Algérie".

Rappelant, à ce propos, "la main tendue" du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, au lendemain de son investiture pour "la construction d’une nouvelle République", il a exhorté la jeunesse à "s’impliquer dans la préservation de l’Etat et la construction de cette nouvelle Algérie à laquelle chacun contribuera et protégera".

A ce titre, le président par intérim de la chambre haute du parlement a fait remarquer qu’il faut "faire la distinction entre l’Etat, qui doit être fort et stable et le Gouvernement qui, lui, change au gré des choix du peuple", en insistant sur "la nécessité de préserver l’Etat et construire une Algérie qui sera pour tous ses enfants ".

Evoquant le Colonel Amirouche, dont il est l’un des derniers moudjahidines encore en vie à l’avoir accueilli dans les Aurès, l’ancien moudjahid a soutenu que ce dernier "était un moudjahid d’une envergure et d’une dimension nationales qui plaçait l’unité nationale au-dessus de toutes considérations".

La Guerre de libération nationale, a-t-il renchérit à ce propos, et malgré "les susceptibilités et les différences d’analyse et d’appréciation qui l’émaillait, a toujours refusé toute tutelle ou médiation et réussi à sortir l’Algérie de la nuit coloniale grâce à son unité".

A propos du Congrès de la Soummam, tenu il y a 64 ans à Ifri-Ouzellaguène, M. Goudjil a indiqué que "même si la Wilaya I historique n’a pu prendre part à ce rendez-vous, elle a soutenu les résolutions du Congrès qui a unifié l’organisation de la Révolution à travers le territoire national, en la dotant d’un programme, d’objectifs et en définissant son contenu et la place du peuple".

Noureddine Ait Hamouda, fils du Colonel Amirouche a considéré pour sa part, lors de son intervention, que son père colonel Amirouche "appartient à toute l’Algérie qu’il a sillonné de toutes parts", soulignant que l’édification de cette statue est aussi "une reconnaissance de la population locale" au combattant qu’il était.

Cette célébration du double anniversaire de l'offensive du Nord-Constantinois du 20 août 1955 et la tenue du Congrès de la Soummam le 20 août 1956 a été, par ailleurs, marquée par un hommage à Mohand Ramdane Hachour, ancien moudjahid et responsable au bureau local de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM), et par la remise des clefs aux bénéficiaires d’un programme de logements publics locatifs (LPL).

Salah Goudjil : l’Algérie s’engage dans "une nouvelle ère de son Histoire"
  Publié le : jeudi, 20 août 2020 15:55     Catégorie : Algérie     Lu : 1 foi (s)   Partagez