ASMO : la SSPA en état de faillite, les repreneurs ne se bousculent pas au portillon

Publié le : jeudi, 06 juin 2019 16:15
ASMO : la SSPA en état de faillite, les repreneurs ne se bousculent pas au portillon

ORAN - La situation confuse que connaît l’ASM Oran a conduit à la programmation d’une assemblée générale des actionnaires pour le 16 juin pendant laquelle beaucoup de départs sont prévus au moment où les repreneurs ne se bousculent pas au portillon, a-t-on appris de ce club de Ligue 2 de football.

L’ASMO, qui vient de vivre une saison tumultueuse, a attendu l’avant-dernière journée du championnat pour préserver sa place parmi les pensionnaires de l’antichambre. Une mésaventure justifiée par sa direction par la crise financière permanente qui touche le deuxième club phare de la capitale de l’Ouest du pays depuis plusieurs années.

Le président du Club sportif amateur (CSA), Merouane Beghor, a été le premier à "craquer" en annonçant son retrait définitif des affaires de l’équipe de football que gère la Société sportive par actions (SSPA) pour se consacrer exclusivement aux autres sections que compte de le CSA.

Le départ de Beghor, s’il venait à être confirmé, sera un coup dur pour l’ASMO puisque ce responsable est considéré comme étant le principal bailleur de fonds de l’équipe de football, dépourvue de sponsors depuis déjà presque deux années. L’annonce du président du CSA, faite en marge de l’AG ordinaire, début mai passé, a plongé dans la panique la famille asémite.

Les autres dirigeants ont vite affiché leur intention de suivre ses traces. Du coup, la nouvelle saison de l’ASMO est déjà compromise, selon les observateurs et aussi les supporters du club qui se sont empressés d'interpeller les autorités locales, en particulier le directeur de la jeunesse et des sports pour l’exhorter à mettre le holà avant qu’il ne soit trop tard.

La formation de "M’dina J’dida" risque tout simplement de se retrouver sans maître à bord. Une situation inédite pouvant mettre en danger l’ASMO, surtout que rien ne se profile à l’horizon concernant une éventuelle reprise de la SSPA du club par un ou plusieurs investisseurs. Le wali d’Oran, Mouloud Cherifi, avait annoncé en janvier dernier qu’il comptait entreprendre des démarches auprès d’entreprises publiques dans l’espoir de placer l’ASMO sous le giron de l’une d’entre elles.

Une déclaration faite en marge de la signature d’un protocole d’accord entre le MC Oran et l’entreprise Hyproc Shipping Compagny pour permettre à cette dernière de racheter la majorité des actions de la SSPA du premier club oranais. Cependant, aucune suite n’a été encore donnée aux démarches de Mouloud Cherifi, au grand dam de la famille de l’ASMO qui croise désormais les doigts.

ASMO : la SSPA en état de faillite, les repreneurs ne se bousculent pas au portillon
  Publié le : jeudi, 06 juin 2019 16:15     Catégorie : Sport     Lu : 20 foi (s)   Partagez