Badminton/Championnat d'Afrique 2018: "une occasion pour l'Algérie de prouver sa capacité à organiser de grands évènements"

Publié le : mercredi, 14 février 2018 17:06   Lu : 638 fois
Badminton/Championnat d'Afrique 2018: "une occasion pour l'Algérie de prouver sa capacité à organiser de grands évènements"

ALGER - Le Championnat d'Afrique (messieurs/dames) de badminton, entamé lundi à la salle Harcha-Hacène d'Alger, représente "une occasion" pour l'Algérie de prouver sa capacité à organiser de grands évènements sportifs, tout en "augmentant les chances de performance de ses athlètes", a considéré le président de la Fédération algérienne de badminton, Messaoud-Amine Zoubiri.

"Le but de cette compétition est de prouver la capacité de l'Algérie à organiser de grands évènements sportifs, aussi bien sur le plan continental qu'international. C'est aussi un avantage pour nos jeunes athlètes de briller et de décrocher des médailles, car le fait d'évoluer à domicile devrait augmenter leurs chances de performance" a indiqué Zoubiri en marge de la cérémonie d'ouverture.


Lire aussi: Championnat d'Afrique de badminton: victoire de la sélection algérienne face à son homologue ivoirienne (5-0)


Ce Championnat d'Afrique, organisé du 12 au 18 février courant, enregistre la participation de 13 pays, dont l'Algérie, et sera qualificatif pour les prochains Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ-2018), prévus au mois d'octobre en Argentine.

C'est le deuxième grand évènement en badminton, organisé par l'Algérie en ce début de mois de février, après un tournoi international Open, organisé il y'a une semaine à la salle Mokhtar Aribi d'El-Biar (Alger). Quatre-vingt-quinze (95) athlètes, représentant dix pays avaient participé à cette compétition, dont 40 Algériens.

La joueuse Hala Boukessani (36e mondiale) a déjà franchi un grand pas vers la qualification aux JOJ-2018, et pourrait même décrocher un autre billet, au profit d'une de ses compatriote, si elle poursuit son ascension et atteint le 32e rang mondial.

Suivant les règlements en vigueur, le continent africain n'a droit qu'à deux qualifiés : un garçon et une fille. Mais si Boukessani arrive à se classer parmi les 32 actuelles meilleurs joueuses au monde, elle offrira à une de ses compatriotes un billet pour Buenos Aires.


Lire aussi: Badminton/Open international d'Alger: l'Algérie sacrée championne


"Le badminton algérien compte à son palmarès plusieurs titres continentaux et arabes. Désormais, notre but sera d'aller un peu plus loin, en visant les scènes mondiale et olympique" a révélé Zoubiri concernant les prochains objectifs de la discipline.

"Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a été d'une aide considérable au badminton. Aujourd'hui, notre discipline est connue dans 25 Wilayas" a encore tenu à souligner le président de la Fédération.

De son côté, El Hadi Ould Ali a salué les efforts fournis par la Fédération algérienne de badminton dans l'organisation de ce Championnat d'Afrique 2018, tout en l'encourageant pour les échéances à venir.

"L'Etat algérien a toujours été d'un soutien indéfectible au sport et il reste fidèle à cette tradition, dans toutes les catégories d'âge, et sans distinction aucune, avec l'espoir que des résultats probants seront au bout" a indiqué le ministre.

La cérémonie d'ouverture du Championnat d'Afrique actuellement en cours à la Salle Harcha-Hacène a été marquée par la présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, et de son homologue de la Culture, Azeddine Mihoubi.

Badminton/Championnat d'Afrique 2018: "une occasion pour l'Algérie de prouver sa capacité à organiser de grands évènements"
  Publié le : mercredi, 14 février 2018 17:06     Catégorie : Sport     Lu : 638 foi (s)   Partagez