Karaté-do/Open mondial d'Okinawa 2017: quatre athlètes algériens au Japon

Publié le : mercredi, 22 novembre 2017 15:24   Lu : 236 fois
Karaté-do/Open mondial d'Okinawa 2017: quatre athlètes algériens au Japon

ALGER - Quatre athlètes algériens (3 messieurs et une dame) prendront part à l'Open mondial d'Okinawa (Japon) de karaté-do, prévu les 25 et 26 novembre.

Il s'agit d'Ismaïl Rabehi (kata), Salah-Eddine Sekkour (kata), Hocine Daïkhi (+84 kg / kumité) et Racha Bensaïb (+68 kg / kumité).

''Cet Open regroupera les meilleurs karatekas de la planète, chaque pays sera représenté par cinq ou six athlètes au maximum. La Fédération mondiale de karaté (WKF) finance cette compétition et les titres seront  comptabilisés pour le classement mondial et olympique'', a déclaré Racha Bensaïb, mercredi à l'APS.

Etant donné que la Fédération algérienne de karaté-do (FAK) est suspendue par la WKF, les Algériens participeront à ce tournoi avec le club de SPN Paris (France).

''Le ministre de la Jeunesse et des Sports nous a donné son accord pour participer à cette compétition, à condition de ne pas évoluer sous l'emblème de la Fédération mondiale.

C'est pour cette raison que nous avons opté pour le club parisien'', a ajouté Bensaïb.

Le Algériens se déplaceront mercredi à 15h00 vers Doha pour une escale avant de s'envoler pour Tokyo jeudi à 7h00 du matin.

Pour rappel, l'instance mondiale de karaté a décidé de suspendre la FAK, actuellement gérée par Aboubaker Mekhfi à la tête d'un directoire, après avoir demandé au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) de "faciliter" l'organisation d'une assemblée élective et de trouver dans "un délai de 45 jours" une solution aux "dysfonctionnements" que vit la FAK depuis plusieurs mois.

Aboubaker Mekhfi a été désigné fin mai par le MJS à la tête d'un directoire pour gérer les affaires de la FAK en attendant l'organisation d'une assemblée générale élective, une décision considérée "en contradiction" avec les textes et règlements de la Fédération mondiale de karaté et de la charte olympique.

Mekhfi a aussi été suspendu en juillet dernier pour deux ans de toutes les activités et représentations au sein de l'Union des Fédérations africaines de karaté (UFAK) pour "diffamation et déclarations calomnieuses", tenues à l'issue des championnats d'Afrique-2017, organisés du 29 mai au 4 juin à Yaoundé (Cameroun).

Le MJS a décidé par la suite d'installer une cellule de crise chargée d'examiner l'ensemble des tenants et aboutissants suite à la suspension infligée à la Fédération algérienne de karaté-do par la WKF.

Karaté-do/Open mondial d'Okinawa 2017: quatre athlètes algériens au Japon
  Publié le : mercredi, 22 novembre 2017 15:24     Catégorie : Sport     Lu : 236 foi (s)   Partagez