Canoë-kayak/JO: l’Algérie candidate à l’organisation du tournoi qualificatif

Publié le : mardi, 14 juillet 2020 12:19   Lu : 10 fois
Canoë-kayak/JO: l’Algérie candidate à l’organisation du tournoi qualificatif

ALGER - La Fédération algérienne des sociétés d’aviron et de canoë-kayak (FASACK) est candidate à l'organisation du tournoi pré-olympique pour l'Afrique de la spécialité slalom de canoë-kayak monoplace (en eau vive), a-t-on appris de l’instance fédérale.

Le tournoi qualificatif aux Jeux de Tokyo-2020 devait se dérouler à Huningue (France) en mars dernier, sur décision de la Fédération internationale de canoë (ICF), mais n'a finalement pu avoir  lieu en raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19).

"Comme la pandémie a retardé les JO d’une année et par là même le tournoi qualificatif, on s’est concerté avec les fédérations nationales africaines par visioconférence pour exprimer notre refus de voir les qualifications se dérouler en dehors de l’Afrique", a expliqué à l’APS le président de la FASACK, Abdelmadjid Bouaoud.

A partir de là, un appel à candidatures a été lancé par l’ICF. Outre l’Algérie, trois autres pays seront en course pour gagner le privilège d’abriter le tournoi qualificatif olympique/Afrique de la spécialité slalom de canoë-kayak en eau vive. Il s’agit de l’Egypte, la Namibie et l’Afrique du Sud.


Lire aussi: Championnat arabe de Canoë Kayak: l'Algérie prend la 2e place avec 17 médailles


"On aimerait bien obtenir l'organisation de cet événement, ce qui devrait booster la discipline de slalom en eau vive, très spectaculaire et attractive. Ca nous permettrait aussi de donner une bonne image sur l’Algérie, tant sur le plan organisationnel que sportif et touristique", a souligné le président de l’instance fédérale.

Néanmoins, l’objectif de la FASACK n’est pas de se contenter d’abriter la compétition, mais aussi qualifier "un ou deux" athlètes aux JO, outre les trois tickets déjà arrachés (deux en aviron et un autre au canoë).

"Obtenir ou pas l'organisation de l’événement ne doit pas nous faire oublier notre objectif principal qui est la qualification aux JO. Nous avons de fortes chances de réussir ce pari", a espéré Bouaoud.

Pour réaliser cet objectif, la fédération algérienne compte sur ses binationaux évoluant en France dont Mohamed Saïd Bekkadour (CKC Vallée de l’Ain) et Anaïs Mouhoub (ASCPA Strasbourg), deux athlètes dont on dit beaucoup de bien.

Canoë-kayak/JO: l’Algérie candidate à l’organisation du tournoi qualificatif
  Publié le : mardi, 14 juillet 2020 12:19     Catégorie : Sport     Lu : 10 foi (s)   Partagez