Sur le Net, "Amar et Amimeur" accompagnent les boulistes en confinement

Publié le : mercredi, 22 avril 2020 14:52   Lu : 45 fois
Sur le Net, "Amar et Amimeur" accompagnent les boulistes en confinement

ALGER - Des fervents du sport boules en Algérie, confinés chez eux par la pandémie du Covid-19, ont réussi à établir entre eux un contact virtuel, à la faveur d'une série de clips-vidéo postés sur la toile par un bouliste algérien tout aussi adepte de cette discipline.

   Intitulés "Amar et Amimeur", ces vidéos ont été concoctés par Mohamed Yacine Kafi, vice-président de la fédération internationale des boules (FIB) qui a fait usage de sa page Facebook pour distraire un tant soit peu, les amoureux du sport boules (pétanque, rafle et disciplines associées) dans cette conjoncture difficile.

 Mû par son désir de maintenir le contact habituel entre amateurs de la balle en métal, Yacine Kafi a entrepris avec succès cette mission via internet, sans être un as en la matière. Il a, plus ou moins, réussi à insuffler une note de gaieté dans le quotidien des boulistes en confinement, eux qui avaient une sacrée habitude de se rencontrer chaque fin d’après-midi, sur des boulodromes pour des parties de pétanque.

"L'idée m’est venue comme ça. Tout en étant en confinement chez moi, je me suis dis pourquoi pas m'offrir une occupation que je partagerais avec la famille bouliste", a révélé à l'APS, Kafi. Ce dernier a mis en ligne des clips, avec des personnages réels (joueurs-amis) histoire de "faire revivre, en épisodes, leurs aventures sous de forme de clips de courte durée avec leurs photos".

Chaque clip évoquait les péripéties d'une partie d’une époque que le duo Amar- Amimeur avait vécu ensemble, le tout agrémenté par une animation virtuelle attirante. Pour pimenter son œuvre, le concepteur pose, à la fin de chaque épisode, une question sur divers sujets (des endroits à reconnaitre, le nom d’une instance sportive..etc.) permettant ainsi d'alimenter les discussions à travers un échange d'idées.

  "J'en suis au 3è épisode et chacun me prend 3 à 4 heures de travail.

J'enregistre un maximum de 10.000 vues par partie. Il faut dire que la conception est faite sur mon téléphone mobile, et chaque thème suit l’évolution de la pandémie, avec à la fin des conseils de sécurité sanitaire. C’est ma façon de contribuer à la sensibilisation de la lutte contre le Covid-19" a expliqué Kafi qui est également président de la Confédération africaine de la Raffa.

   Le travail déjà effectué, a permis à son initiateur de s'occuper certes, mais aussi d’oublier un tant soit peu, l’absence de ses enfants, médecins de profession, qui sont, au même titre que leurs confrères, en première ligne dans la lutte contre le Covid-19, au niveau des enceintes hospitalières.

 "Certainement, mon occupation me permet aussi d’oublier un peu l'absence de mes fils qui se trouvent actuellement avec les professionnels de la santé au chevet des malades et des personnes touchées par cette épidémie.

Je les contacte souvent pour avoir de leurs nouvelles. C’est le devoir de la nation et chacun de nous doit s’y mettre aussi et prendre part à cette campagne pour vaincre ce virus", a tenu à conclure Yacine Kafi.

Sur le Net, "Amar et Amimeur" accompagnent les boulistes en confinement
  Publié le : mercredi, 22 avril 2020 14:52     Catégorie : Sport     Lu : 45 foi (s)   Partagez