Boulmerka dénonce la tenue de compétitions sportives à Laâyoune occupée

Publié le : jeudi, 23 janvier 2020 12:52   Lu : 5 fois
Boulmerka dénonce la tenue de compétitions sportives à Laâyoune occupée

ALGER- La championne du monde et olympique en athlétisme algérienne Hassiba Boulmerka, a dénoncé le choix du Maroc d'organiser des compétitions sportives dans les territoires occupés du Sahara occidental.

Hassiba Boulmerka, dont les propos ont été reproduits jeudi par des médias, a qualifié l'organisation par le Maroc de la Coupe d'Afrique des nations de futsal dans la ville sahraouie de Laâyoune occupée, de "violation flagrante" du droit et des normes internationales, ainsi que des lois des associations sportives africaines.

Elle s'exprimait mercredi lors d'une rencontre avec la presse au Centre d'information   sahraoui à Alger.

Mme Boulmerka, a expliqué que "les pratiques marocaines et les provocations du régime d'occupation marocain envers les pays africains n'ont aucun fondement et aucun impact pour changer la nature du conflit au Sahara occidental".

Elle a, dans ce contexte, rappelé que la question du Sahara occidental est une question de décolonisation et que la République arabe sahraouie démocratique (RASD) est un membre fondateur de l'Union africaine (UA)".

La championne olympique a ajouté que la Confédération africaine de Football (CAF) et toutes les organisations sportives africaines ainsi que les pays de l'UA sont tenus de prendre les mesures nécessaires face à la politique de provocation marocaine qui n'est pas conforme à la Charte constitutive de l'UA.


Lire aussi: Futsal/CAN-2020: domiciliation du tournoi dans la ville de Laâyoune occupée, une dérive de la CAF 


En outre, en réaction à la persistance du Maroc, puissance occupante, à maintenir cette compétition continentale à Laâyoune occupée, la Fédération sud-africaine de football (SAFA) avait annoncé le retrait de son équipe nationale de ce rendez-vous continental, alors que l'Algérie, à travers sa fédération de football (FAF), a dénoncé cette domiciliation auprès de la Confédération africaine de football (CAF), exprimant également son entière "opposition".

Pour la fédération sud-africaine, "la SAFA a décidé de déclarer forfait (...) car le Maroc persiste à organiser le tournoi à Laâyoune, qui se situe dans le Sahara occidental occupé", a indiqué un communiqué de la Fédération, tout en se disant "conscients du risque d’amende qu’inflige la CAF et d'autres répercussions faisant suite à notre décision".

Pour sa part, la FAF a adressé une lettre au président de la CAF dans laquelle elle "dénonce et s’oppose" à la domiciliation de la CAN de futsal 2020 (28 janvier - 7 février) par le Maroc dans la ville sahraouie occupée de Laâyoune.

La FAF a appelé la CAF à reconsidérer la domiciliation de cet événement dans cette ville occupée par le Maroc, et à suivre la voie de la légalité internationale, qui lève toute équivoque sur la nature du conflit au Sahara Occidental dont le dossier est traité par les organes de l’ONU comme "une question de décolonisation".

Boulmerka dénonce la tenue de compétitions sportives à Laâyoune occupée
  Publié le : jeudi, 23 janvier 2020 12:52     Catégorie : Sport     Lu : 5 foi (s)   Partagez