Des sections déléguées pour les personnes aux besoins spécifiques des wilayas de l’intérieur et du sud à la prochaine rentrée professionnelle

Publié le : mardi, 03 décembre 2019 19:29   Lu : 8 fois

BOUMERDES - Le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Belkhir Dada Moussa a annoncé, mardi à partir de Boumerdes, le lancement à partir de la session professionnelle de février prochain, de sections déléguées pour la formation des personnes aux besoins spécifiques des wilayas de l’intérieur et du sud du pays.

"Une décision a été prise en vue de la création de sections déléguées au niveau des wilayas de l’intérieur et du sud, à la session professionnelle de février 2020", a indiqué le ministre dans une déclaration à la presse, en marge de la célébration de la Journée internationale des personnes handicapées, au Centre de formation professionnelle et d'apprentissage (CFPA) des handicapés moteurs de Corso.

Ces sections de formation, dont le "nombre n’a pas été encore fixé", selon le ministre, "relèveront des Centres de formation professionnelle et d'apprentissage spécialisés pour handicapés des wilayas de Boumerdes, Laghouat, Skikda, Relizane, et Alger", a-t-il fait savoir.

"Notre ambition est d’assurer, en collaboration avec tous les autres secteur concernés, une formation de qualité à cette catégorie sociale d’importance, qui soit de même niveau que celle offerte aux personnes ordinaires", a ajouté Belkhir Dada Moussa. Il a précisé que cette nouvelle mesure a pour objectif "de réduire les distances entre les domiciles de ces personnes et leur lieu de formation, et de leur éviter les difficultés de déplacements", a-t-il expliqué.

Le ministre a, aussi, fait part de démarches en cours, en vue de l’ouverture de nouvelles spécialités au profit de cette catégorie sociale, au niveau de la totalité des établissements de formation du pays.

"Nous œuvrons à l’intégration de nouvelles spécialités adaptées aux besoins dès cette catégorie sociale, notamment les non-voyants, dans le système d'ingénierie pédagogique du secteur",  a-t-il dit.

M.Belkhir Dada Moussa a qualifié ces nouvelles spécialités dont "l’annonce se fera à la prochaine rentrée de février", de "vitales", du fait, a-t-il précisé, qu’elles seront "adaptées aux nouveaux besoins et aspirations de cette catégorie", dont la formation "ne sera plus réduite à une spécialité ou deux, à l’instar de celle de standardiste", a-t-il observé.

Répondant aux interrogations des journalistes, le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels a notamment annoncé la "reconduction de l’instruction portant sur la priorité (ou l’exclusivité) accordée par les centres de distribution téléphonique aux non-voyants, dans le recrutement".

Il a signalé un renforcement futur du "caractère de ce type d’emploi, qui doivent revenir exclusivement à ces seules personnes", a-t-il assuré.

Des stagiaires et artisans relevant de catégories aux besoins spécifiques d’un nombre de wilayas du pays ont pris part à cette manifestation, ayant donné lieu à l’exposition de réalisations et œuvres de jeunes stagiaires spécialisés, entre autres, en sculpture sur bois, confection d’habits traditionnels , et autres métiers artisanaux.

Des sections déléguées pour les personnes aux besoins spécifiques des wilayas de l’intérieur et du sud à la prochaine rentrée professionnelle
  Publié le : mardi, 03 décembre 2019 19:29     Catégorie : Société     Lu : 8 foi (s)   Partagez