Nécessité de concrétiser les actions visant les pans vulnérables de la société

Publié le : mercredi, 23 octobre 2019 10:56   Lu : 1 fois
Nécessité de concrétiser les actions visant les pans vulnérables de la société

AIN DEFLA - Le directeur opérationnel du Programme d’Appui au Développement Local Durable et aux Actions Sociales du Nord-Ouest de l’Algérie (PADSEL-NOA), Samir Boukhalfa, a mis l’accent mardi à Aïn Defla sur la nécessité du travail intersectoriel dans la concrétisation des actions en directions des pans vulnérables de la société.

"Le PADSEL-NOA n’est pas l’apanage du département de la solidarité nationale mais doit impliquer divers autres secteurs tels l’environnement, l’agriculture et la formation professionnelle ainsi que les élus et la société civile", a souligné M. Boukhalfa au cours d’une rencontre d’informations visant la présentation des grandes lignes du programme.

Etre à l’écoute des personnes démunies, dépasser la vision administrative et connaître les spécificités des régions ciblées afin de trouver la bonne opportunité constituent autant de conditions nécessaires pour la réussite du programme, a-t-il estimé.

Tout en rappelant que le programme a pour objectif global de contribuer à la réduction des disparités sociales et économiques grâce au développement intégré et durable, il a émis le souhait de voir les mentalités changer à la faveur des actions entreprises de telle sorte à ce que les personnes soutenues aujourd’hui seront celles qui viendront demain en aide à d’autres individus souffrant de la pauvreté et de la précarité.

"En vérité, ce à quoi nous aspirons, c’est changer les mentalités en ‘libérant les individus’ de telle sorte à ce qu’eux-mêmes viennent, à l’avenir, en aide à des personnes souffrant de la pauvreté et de la précarité", a-t-il soutenu.

Inscrit au titre de la convention de financement signée entre l’Algérie et l’Union Européenne le 22 décembre 2014, le Programme d’Appui au Développement Local Durable et aux Actions Sociales du Nord-Ouest de l’Algérie (PADSEL-NOA), doté d’un budget de 43,4 millions d’euros dont 20 millions d’euros représente la contribution de l’UE.


Lire aussi: Atelier de formation sur les modalités d’implication des cellules de proximité de solidarité


Il a pour objectif global de contribuer  à la réduction des disparités sociales et économiques grâce au développement intégré et durable.

Outre Aïn Defla, le programme en question concerne cinq autres wilaya en l’occurrence Saïda, Médéa, Chlef, Tissemsilt et Tiaret, a-t-il fait savoir, mettant en exergue l’importance du renforcement des liens entre les acteurs du développement local.

Trois pans de la société sont destinataires de ce programme en l’occurrence la femme au foyer, les jeunes sans emploi ainsi que les personnes aux besoins spécifiques.

Faisant remarquer que ce programme est mené en collaboration avec l’Agence de Développement Social (ADS), le directeur de l’Action Sociale (DAS) d’Aïn Defla, Djamel Hamitouche a, pour sa part, noté que ces actions visent l’amélioration des conditions de vie et de bien-être des citoyens des zones déshérités et ce par la création de richesses et l’amélioration des revenus.

Des représentants des communes et des daïra, des responsables des dispositifs d’emploi (ANSEJ, CNAC et ANGEM ont pris part à cette journée abritée par la bibliothèque de lecture publique d’Aïn Defla.

Nécessité de concrétiser les actions visant les pans vulnérables de la société
  Publié le : mercredi, 23 octobre 2019 10:56     Catégorie : Société     Lu : 1 foi (s)   Partagez