Immolation par le feu lors des protestations à Hameur El Ain (Tipasa) : la victime a succombé à ses blessures

Publié le : lundi, 21 octobre 2019 14:47

 

TIPASA - La personne, qui a tenté de s’immoler par le feu, dimanche, pour protester contre son exclusion de la liste initiale des bénéficiaires d’un lot de 300 logements sociaux à Hameur El Ain (Tipasa), est décédée lundi, a-t-on appris de source sécuritaire dans la wilaya.

La victime "K. B." (60 ans, sans profession et père de trois enfants) s’est immolée par le feu pour protester contre son exclusion de la liste initiale des bénéficiaires d’un lot de 300 logements sociaux dans la commune de Hameur El Ain, a-t-on ajouté de même source.

En dépit de l’intervention "héroïque" de certains citoyens et d’éléments des services de la sûreté nationale pour le secourir, la victime a été gravement brulée au 2ème degré, alors qu'un agent de la sûreté a été blessé durant cette intervention, selon le constat fait par les médecins de l’hôpital de Hameur El Ain.

Transféré, en urgence, à l'hôpital de Douera (Alger), spécialisé en orthopédie et brûlures, où il a été placé en soins intensifs, le sexagénaire a rendu l’âme dans la matinée de lundi, est-il expliqué de même source.

A noter que des protestataires contre cette liste de bénéficiaires de logements sociaux se sont rassemblés, hier dimanche, devant la commune, avant de rejoindre le siège de la daïra, où ils ont dénoncé la légitimité de ces attributions. Ils ont été, par la suite, reçus par la chef de la daïra de Hameur El Aïn, Nadjet Kouriba.

Des habitants de la cité des "cinq chouhada", sise à environs 5 km au sud de la ville de Hameur El Ain ont procédé, pour leur part, à la fermeture du chemin de wilaya (CW N42) pour protester contre la même liste affichée dans la matinée, avant une intervention de la gendarmerie nationale, pour la réouverture de cette route.

Mme Nadjet Kouriba, qui a reçu, en sa qualité de présidente de la commission de distribution du logement public locatif (LPL), les protestataires pour examiner leur requêtes, a indiqué, à ce propos, qu'il

"s'agit d'une liste initiale et non définitive", ajoutant que la réglementation permet aux exclus de déposer un recours, concernant les attributions suspectes via les voies légales, auprès de la commission de recours de wilaya, présidée par le wali.

Evoquant la transparence de l'opération, la même responsable a fait savoir que "la commission de daïra a œuvré en toute transparence en collaboration avec la société civile et les élus, en témoigne la publication, par la commission de daïra, des photos des bénéficiaires et de leur situation sociale".

Par ailleurs, Mme. Kouriba a rassuré les protestataires que la commune de Hameur El Aïn procédera « très prochainement » à la distribution d'autres logements, citant notamment des lots de 190 logements au titre du programme d'habitat précaire et de 459 unités LPL "à attribuer prochainement".

Immolation par le feu lors des protestations à Hameur El Ain (Tipasa) : la victime a succombé à ses blessures
  Publié le : lundi, 21 octobre 2019 14:47     Catégorie : Société     Lu : 287 foi (s)   Partagez