Atelier PASA: appel à l’intégration de la femme dans le circuit de commercialisation des produits oléicoles

Publié le : lundi, 14 octobre 2019 19:55   Lu : 242 fois

TIZI-OUZOU - Les participants à un atelier de partage autour des réalités des femmes dans la filière oléicole, organisé à Tizi-Ouzou par la délégation européenne (UE) et Expertise France, ont recommandé lundi l’intégration de la femme dans le circuit de commercialisation des produits oléicoles.

A la clôture des travaux de cet atelier, organisé dans le cadre du projet d’appuis au secteur de l’agriculture (PASA) et qui a regroupé des acteurs du pôle Soummam (Bouira, Bejaia et Tizi-Ouzou), les participants ont émis dix (10) principales recommandations dont, l’intégration de la femme dans le circuit de commercialisation des produits oléicoles (huile d’olive notamment et produits transformés).

Le renforcement de la participation de la femme qui est la principale intervenante dans la filière (récolte, taille, nettoyage et entretien des oliveraies, production d’huile et fabrication de savon artisanal), mais dont le rôle est masqué par rapport à l’homme qui est l’interface officielle dans tout ce qui est institutionnel et commercial, les réunis ont proposé le développement de la formation adaptées aux contraintes et réalités de la femme.

Il a été également recommandé l’amélioration de la représentativité des femmes dans les instances de concertation et de décision. Cette recommandation n’a pas été classée prioritaire par les représentants des trois wilayas concernées par ce PASA, qui ont informé Mme Lunel que ce problème de représentativité ne se pose pas en Algérie où la femme est bien représentée et participe activement à la prise de décision dans la filière et dans d’autres domaines.

La mise en place des collectifs d’acteurs (groupement et associations de femmes), l’emploi de la jeunesse et la mobilisation de la relève, la diffusion de l’information adaptée, l’intégration de la transformation des sous produits agricoles et non agricoles, accompagner et faciliter la mise en place de marchés et l’accès aux foires et réfléchir à une dynamique de modernisation adaptée au temps de changement de pratique agricoles dans la filière, ont été également proposés dans les recommandations.

Lors de la séance plénière de cet atelier, abrité par l'Institut de technologie, moyen, agricole spécialisé (ITMAS) de Boukhalfa,  Mélanie Lunel, consultante internationale et animatrice de cet atelier, et l’expert national de l'agence Expertise France, Maza Tahar, ont observé que la femme joue un rôle central dans la filière oléicole mais l’oléiculture représente une "activité de refuge économique" pour les femmes rurales en situation de vulnérabilité.

C’est le cas de Zahra Kadi de Bouira, présente à cet atelier et qui a indiqué qu’elle et sa mère (veuve avec 7 enfants à charge) travaille l’oliveraie d'une autre personne en s’occupant de tous les travaux jusqu’à la production d’huile pour avoir droit à la moitié de la production, ce qui permet de subvenir en partie aux besoins de la famille.

La stratégie d’intégration de la question du genre dans le PASA, est basée principalement sur la mise en exergue des débouchés économiques de cette activité afin de motiver la femme à l’évolution de ses pratiques qui sont encore artisanales, le renforcement de ses capacités, la valorisation des circuits courts pour être en adéquation avec les capacités commerciales des femmes et la valorisation du terroir, a-t-elle expliqué.

Atelier PASA: appel à l’intégration de la femme dans le circuit de commercialisation des produits oléicoles
  Publié le : lundi, 14 octobre 2019 19:55     Catégorie : Société     Lu : 242 foi (s)   Partagez