Ouargla : la prière en groupes de l’Aïd en plein air, une tradition ancienne reprend sa place

Publié le : mardi, 04 juin 2019 17:58   Lu : 1 fois
Ouargla : la prière en groupes de l’Aïd en plein air, une tradition ancienne reprend sa place

OUARGLA - La prière en groupes de la fête de l'Aïd en plein air constitue une tradition "ancienne" qui a commencé ces quatre dernières années à reprendre sa place chez les fidèles à Ouargla, ont indiqué mardi de nombreuses personnes ayant accompli ce rite religieux en groupes.

Considérée comme une tradition bien ancrée dans le patrimoine culturel des habitants de cette wilaya du Sud, cette forme de prière collective de l’Aïd ne cesse d’attirer les fidèles après sa disparition il y a plus d’une vingtaine d’année en raison de la détérioration, à l’époque, des conditions sécuritaires dans le pays, a-t-on souligné.

Cette année, des milliers de fidèles se sont rendus, depuis les premières heures de la matinée, pour assister à la prière de l’Aïd, organisée, tout comme celle se déroulant dans les mosquées, sous la supervision du secteur des Affaires religieuses et des Wakfs, dans les places publiques et les espaces à ciel ouvert, dans différents quartiers d’Ouargla, tels que Saïd-Otba, Sidi-Bel-Abbès, El-Bour et le vieux ksar d’Ouargla, ainsi que dans les communes de Zaouia El-Abidia, Témacine et Nelzla (wilaya déléguée de Touggourt).

Plusieurs d’entre eux ont exprimé à l’APS leur satisfaction de faire revivre cette tradition qui rassemble un maximum de personnes pour la prière de l’Aid, appelée à resserrer les liens de fraternité et de renforcer l’esprit de tolérance et l’inclusion sociale et de consolider l’unité doctrinale et les constantes religieuses inscrites dans le référentiel de la Nation.

Les imams ont, à cette occasion, tenu à rappeler les enseignements du Saint Coran et la Sunna (conduite du prophète Mohamed QSSSL), en appelant notamment au pardon, à la solidarité et à l’entraide pour le raffermissement des liens sociaux et l’attachement aux bonnes valeurs spirituelles observées pendant tout le mois sacré de Ramadhan.

La prière de l’Aïd El-Fitr a été aussitôt suivie par les rituels  échanges de visites, de vœux entre voisins, amis, proches et familles, où les signes de fraternité et de cohésion étaient visibles à travers l’échange des vœux et d’accolades.

A l’instar de l’ensemble des régions du pays, la célébration de la fête de l’Aïd est aussi une occasion pour certains de rendre visite aux malades dans les établissements de santé et, pour d’autres, d’aller aux cimetières se recueillir à la mémoire de leurs proches disparus.

Ouargla : la prière en groupes de l’Aïd en plein air, une tradition ancienne reprend sa place
  Publié le : mardi, 04 juin 2019 17:58     Catégorie : Société     Lu : 1 foi (s)   Partagez