Réussir l'insertion socio-économique des jeunes pour faire face au phenomène de "harga"

Publié le : dimanche, 20 janvier 2019 10:52   Lu : 19 fois
Réussir l'insertion socio-économique des jeunes pour faire face au phenomène de "harga"

ALGER - Des experts, cadres, universitaires, responsables locaux et jeunes promoteurs ont convenu samedi à Alger qu'une réelle insertion socio-économique des jeunes, couplée à une meilleure écoute de leurs attentes et une décentralisation de la prise de décision économique, devraient etre au centre des efforts visant à freiner le phénomène de l'émigration clandestine par la mer (harga).  

Les participants à un atelier dédié à l"insertion socio-économique des jeunes", tenu à l'occasion du Forum national sur le phénomène des "harraga", organisé sur deux jours par le ministère de l'Intérieur sous le thème "l'avenir de nos jeunes, une responsabilité partagée", ont tenté de décortiquer ce phénomène complexe qui a donné lieu au départ du pays de centaines de jeunes dont beaucoup périssent en mer.

L'accent a été ainsi mis sur les dispositifs d'emplois des jeunes (Ansej, Cnac, Angem et Anem) qui, en dépit des progrès réalisés, souffrent de plusieurs insuffisances et n'arrivent pas à créer de l'emploi durable, selon eux.   

Une ancienne de l'Administration a ainsi appelé à refonder carrément ces dispositifs. "Ce sont des dispositifs d'attente, budgétisés par l'Etat et non pas des dispositifs économiques. Il faut les refonder pour leur donner un sens économique", a-t-elle argué.


Lire aussi: Le phénomène de "harga" connait ces dernières années une évolution constante


Un directeur d'un bureau d'études qui travaille sur l'analyse du phénomène de "harga" a fait remarquer, pour sa part, que des jeunes qui ont bénéficié des dispositifs de l'emploi figurent parfois parmi les "harraga".

 "Il y a des jeunes qui ont bénéficié de crédits bancaires pour monter leurs propres entreprises mais ils n'ont pas réussi dans le milieu des affaires. Ils n'ont pas pu alors payer leurs dettes bancaires. Donc, ils ont tout vendu et pris le chemin de l'émigration clandestine", a-t-il analysé.

Le professeur en économie Farès Mesdour a surtout proposé d'assouplir la fiscalité pratiquée pour ces dispositifs et de créer une banque dédiée au financement des entreprises crées dans le cadre du soutien à l'emploi des jeunes. 

Plusieurs intervenants ont proposé d'intégrer les différents dispositifs d'emploi des jeunes en un seul dispositif, une proposition soutenue par le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales, et de l'Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui, qui a pris part à l'atelier.

"Il est temps de fédérer ces dispositifs", a recommandé le ministre.  Mais pour le wali d 'El Taref, Mohamed Belkateb, les dispositifs de soutien de l'emploi ont "quand meme réussi à créer des postes d'emploi permanents". 

Il a tout de meme appelé à renforcer la formation au profit des jeunes, à revitaliser les pépinières d'entreprises pour accompagner les jeunes entrepreneurs et à assouplir les procédures administratives pour réduire la bureaucratie.

Le président de l'APC de Tenès (wilaya de Chlef) a pour sa part plaidé pour la décentralisation de la décision économique pour permettre aux collectivités locales de répondre convenablement aux attentes des jeunes.

"Personnellement je suis quotidiennement le dossier de "harga" et je peux vous assurer que parmi les jeunes harraga il y a même des travailleurs qui ont une bonne situation matérielle et professionnelle", a-t-il témoigné en estimant que les problèmes socio-économiques ne sont pas toujours à l'origine de l'émigration clandestine.

D'autres intervenants ont d'ailleurs évoqué la question de l'environnement comme l'une des raisons poussant la jeunesse algérienne à quitter le pays."La saleté de nos villes pousse les jeunes, fascinés par l'image qu'ils ont de l'Europe, à travers les médias et les réseaux sociaux, à rêver de l'Occident et d'un environnement meilleur", a souligné Mme Laabidi Nadjet, présidente d'une association activant dans le développement humain.

Réussir l'insertion socio-économique des jeunes pour faire face au phenomène de "harga"
  Publié le : dimanche, 20 janvier 2019 10:52     Catégorie : Société     Lu : 19 foi (s)   Partagez