Droits de l'enfant : vers une implication efficiente de l’enfant dans la vie sociale

Publié le : jeudi, 20 décembre 2018 11:26
Droits de l'enfant : vers une implication efficiente de l’enfant dans la vie sociale

TIPASA - La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, a soutenu mercredi à Tipasa, l’impératif de s’orienter dans une prochaine étape, vers une implication efficiente de l’enfant dans la vie sociale.

"Il est impératif de consacrer davantage d’efforts, à tous les niveaux, en vue de passer de l’étape de sensibilisation et d’information vers une implication efficiente de l’enfant dans la vie sociale", a estimé Mme.

Eddalia dans son allocution à la cérémonie de célébration du 26 e anniversaire de la ratification, par l’Algérie, de la convention internationale des droits de l'enfant.

Cette implication peut se concrétiser dans la cellule familiale, ou à travers différents établissements éducatifs, sportifs et sociaux, au niveau desquels, a-t-elle dit "l’enfant pourra exprimer ses opinions concernant tous les sujets en relation avec sa vie et son avenir".

La ministre a également mis en avant "les grandes avancées réalisées par l’Algérie dans les domaines de développement, justice et prospérité", considérés parmi les objectifs du programme des Nations Unies et ses institutions, visant essentiellement la lutte contre la précarité et la pauvreté, et à garantir à l’enfant son droit à l’enseignement, la santé et l’alimentation", a-t-elle souligné, assurant que "ces résultats sont palpables sur le terrain".

"Le passage vers cette nouvelle étape requiert une gestion rationnelle des ressources humaines et des compétences appelées à assurer la numérisation des prestations sociales et la création d’une base de données garante d’une distribution équitable des aides sociales", a-t-elle souligné.


Lire aussi: Prise en charge des enfants autistes: l'importance de la formation spécialisée


Mme Addalia a en outre, plaidé pour "l'unification des rangs autour de la démarche présidentielle visant à servir l’enfance, qui est le socle de l’avenir du pays".

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme a réitéré, à l’occasion, l’engagement de l’Algérie au respect de la convention internationale des droits de l’enfant, en faisant tout le nécessaire pour préparer des êtres responsables et dignes.

Elle a rappelé que "l’Algérie a toujours respecté ses engagements, en dépit des affres de la décennie noire", relevant que la charte nationale pour la réconciliation a lancé "des reformes ambitieuses dans divers domaines, dont celui de la protection de l’enfance, à travers un important arsenal juridique".

Elle a cite parmi les plus importants fruits de ces reformes, la création, en 2015, d’un Fonds spécial de la pension alimentaire, parallèlement à l’instauration de nombreux testes de loi garants de la sécurité de l’enfant et de la protection de ses droits, à l’exemple de l’article 72 issu de la Constitution révisée en 2016, stipulant que "la famille bénéficie de la protection de l'Etat et de la société. Et que la famille, la société et l'Etat protègent les droits de l'enfant", a rappelé Mme Eddalia.

La ministre, qui était accompagnée par le wali Mohamed Bouchama, a présidé à l’occasion une cérémonie de distribution de fauteuils roulants à des enfants handicapés moteurs, avant d’assister à des activités culturelles et artistiques animées par des élèves de l’école des sourds -muets de Hadjout et de l’association ½ El Bachtarzia " de chant andalou.

Droits de l'enfant : vers une implication efficiente de l’enfant dans la vie sociale
  Publié le : jeudi, 20 décembre 2018 11:26     Catégorie : Société     Lu : 2 foi (s)   Partagez