Menu principal

Menu principal

Handicapés: appel à une action coordonnée entre tous les acteurs pour promouvoir les conditions de prise en charge

Publié le : jeudi, 12 avril 2018 18:09   Lu : 152 fois
Handicapés: appel à une action coordonnée entre tous les acteurs pour promouvoir les conditions de prise en charge

ALGER - La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, a plaidé jeudi à Alger pour une action coordonnée, élargie et concertée entre tous les acteurs, pour améliorer les conditions de prise en charge des personnes handicapées.

Présidant les travaux de la 1ère session du Conseil national des personnes handicapées, la ministre a insisté sur l'importance de "sortir de cette rencontre avec des recommandations applicables sur le terrain, en vue d'améliorer les conditions de vie des handicapés et de faciliter leur insertion dans diverses activités à caractère éducatif, socioprofessionnel et économique".


Lire aussi: Révision de la loi relative à la protection et la promotion des personnes handicapée


Mme Eddalia a cité l'existence de 230 établissements spécialisés, dont 158 centres pour handicapés mentaux, 46 pour sourds-muets, 23 centres pour non-voyants, 3 autres pour personnes atteintes de maladies respiratoires et 8 pour handicapés moteurs, annonçant qu'il sera procédé, durant les quelques prochaines années, à l'ouverture de 10 nouveaux établissements spécialisés.

Le budget consacré à la gestion de ces établissements est estimé à 10 milliards Da, a-t-elle affirmé, soulignant "l'importance accordée par le président de la République et consacrée dans le plan du gouvernement à la protection et à la promotion des personnes aux besoins spécifiques".

Mme Eddalia est également revenue sur l'importance du rôle du Conseil national des personnes handicapées, en tant "qu'instance consultative nationale dans l'amélioration de la concertation et de la coordination autour des questions relatives à la protection des personnes handicapées, à leur insertion socioprofessionnelle et à l'amélioration de leur situation financière et morale, outre la proposition de recommandations et de propositions appropriées".


Lire aussi: Un projet de loi permettant au secteur privé d'investir dans la prise en charge des enfants handicapés mentaux


A cet effet, elle a rappelé les efforts du secteur de la Solidarité nationale en matière de "protection et de promotion des handicapés dans tous les domaines, notamment l'éducation, l'enseignement et la formation des enfants et adolescents handicapés, outre l'insertion socioprofessionnelle de cette catégorie et l'accès à la couverture sociale et à la gratuité du transport".

Elle a souligné l'importance de l'installation, le 5 avril 2018, du Comité consultatif de prévention du handicap, insistant sur la nécessaire mise en place d'un réseau multisectoriel pour veiller à la mise en œuvre et à l'évaluation des programmes au niveau local.

Le secteur s'emploie, par ailleurs, à "réunir toutes les conditions pour prendre en charge l'aspect éducatif et pédagogique des handicapés, au sein d'établissements spécialisés relevant de la Solidarité nationale, d'établissements ordinaires ou d'établissements gérés par des associations agrées et soutenues par le secteur", a fait savoir la ministre.

Le secteur s'attelle également à ouvrir le champ de l'investissement au secteur privé, a-t-elle ajouté, rappelant le décret exécutif définissant les modalités de création d'entreprises spécialisées dans la prise en charge des enfants handicapés qui a été adopté par le Conseil de gouvernement le 4 avril dernier.


Lire aussi: Mise en place d'un groupe de travail intersectoriel chargé de la prise en charge des besoins des handicapés


S'agissant du droit au travail, elle a mis en avant la démarche du secteur visant à promouvoir l'insertion socioprofessionnelle à travers l'élaboration d'une stratégie claire, au titre du partenariat avec l'Union européenne (UE) et à sensibiliser les employeurs et les entreprises publiques et privées à intégrer les personnes handicapées aptes à travailler à hauteur d'un pour cent (1%).

Elle a, à cet égard, évoqué la signature, fin 2017, d'une convention avec le secteur de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche, en faveur de l'encouragement des fermes pédagogiques.

La rencontre est marquée par une intervention sur la notion de handicap selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la présentation et l'adoption du Règlement intérieur et l'élaboration du calendrier des réunions du Conseil national des personnes handicapées pour 2018.

Handicapés: appel à une action coordonnée entre tous les acteurs pour promouvoir les conditions de prise en charge
  Publié le : jeudi, 12 avril 2018 18:09     Catégorie : Société     Lu : 152 foi (s)   Partagez