Alger célèbre l'évènement planétaire "Une heure pour la planète"

Publié le : dimanche, 25 mars 2018 13:15   Lu : 0 fois
Alger célèbre l'évènement planétaire "Une heure pour la planète"

ALGER- Les lumières de plusieurs édifices publics et sites historiques ont été éteintes samedi soir à Alger, pendant une heure (de 20:30 à 21:30), dans le cadre de la célébration de l'évènement planétaire "Une heure pour la planète", organisé par les services de la wilaya d'Alger, en collaboration avec l'association "SIDRA", sous le haut patronage du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika.

Le coup d'envoi de cette manifestation a été donné au niveau de la salle "Ibn Khaldoun", par le wali de la wilaya d'Alger, Abdelkader Zoukh, en compagnie de la ministre de l'Environnement et des Energies Renouvelables, Fatima Zohra Zerouati, du ministre de la Communication, Djamal Kaouane et du représentent du ministre de l'Energie, ainsi que de plusieurs responsables de différents secteurs, à travers l'extinction des lumières, remplacées symboliquement par des bougies, sous les acclamations et les applaudissements des Scouts musulmans algériens (SMA), a-t-on constaté.

En dépit des fortes pluies, le autres bâtisses officielles de la wilaya d'Alger, à l'instar de la Grande poste, du siège de la wilaya et des principales artères d'Alger, ont également vu leurs lumières éteintes, pour la protection de l'environnement, la rationalisation de la consommation énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique, causé par l'émission de gaz à effet de serre.  

Le Wali d'Alger a saisi cette occasion pour dire que cet évènement annuel célébré par l'Algérie, s'inscrivait dans le cadre des grands enjeux mondiaux en matière de protection de l'environnement et de la mise en oeuvre de politiques favorisant l'utilisation des énergies vertes, indiquant que l'application de la politique nationale en matière d'énergies renouvelables, consacrée par le président de la République pour la réalisation de l'efficacité énergétique, est intervenue dans le cadre de la mise en oeuvre des différentes politiques visant la protection de l'environnement.     


Lire aussi: Des lumières éteintes dans des capitales du monde pour la 11e "Earth Hour"


Zoukh a annoncé que la Wilaya d'Alger était en passe d'établir les bases d'une ville intelligente, dans le cadre du plan stratégique pour le développement et la modernisation de la capitale, qui repose sur le principe de la rationalisation de la consommation énergétique et de la protection de l'environnement.

Il a affirmé dans ce sens que la célébration de cette journée "dénote de notre volonté de se mettre au diapason des pays développés, en matière de développement scientifique et d'investissement énergétique".

Dans ce cadre, le wali a fait savoir que les mesures et politiques prises dans ce domaine avaient placé l'environnement en tête des priorités de la wilaya, à travers la réalisation de grands parcs au sein du plan directeur d'aménagement et d'urbanisme, outre la transformation d'assiettes foncières en espaces verts et la réactivation du plan de collecte des déchets pour la création de richesses. 

Il s'agit également de la lutte contre le gaspillage pour réduire les dépenses traditionnelles de la consommation énergétique  au niveau des APC et APW notamment au sein de la conjoncture économique actuelle qui nécessite la rationalisation des dépenses de fonctionnement des services publics, a dit M. Zoukh. 

Pour sa part, la ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Mme Fatima Zohra Zerouati, a mis en avant le rôle de la société civile dans la réalisation de l'efficacité énergétique, à travers la rationalisation de la consommation. 

Elle a rappelé que la forte présence des citoyens dans la salle reflétait la conscience environnementale et portait un message d'espoir, d'autant que les autorités publiques accordent un grand intérêt à la question de l'environnement notamment à travers l'institution du prix du président de la République de la ville verte qui sera remis le 25 octobre prochain.     

La ministre a appelé à la conjugaison des efforts de tous les acteurs, responsables et associations de la société civile, en vue de réaliser une avancée en termes de protection de l'environnement et de rationalisation de la consommation énergétique, soulignant que toutes les conditions sont réunies pour faire réussir la stratégie nationale de l'environnement, dans le cadre des engagements internationaux.

Elle a appelé également à l'adoption de bonnes pratiques écologiques et au bannissement du gaspillage énergétique et de la négligence de l'environnement, estimant que la société civile constituait la colonne vertébrale du développement durable.


Lire aussi: "Une heure pour la Planète": extinction des lumières des sites d'Alger le 24 mars


De son côté, M. Zoubir Djouabri, représentant du ministre de l'Energie a affirmé dans son allocution, concernant les efforts de rationalisation de la consommation énergétique, que l'Algérie avait réalisé 89 % de raccordement au réseau d'électricité sur l'échelle nationale, mettant l'accent sur l'importance qu'accorde le président de la République aux questions environnementales et aux énergies renouvelables ainsi qu'aux efforts internationaux et aux grands investissements visant à encourager la production et la distribution de l'électricité à travers tout le territoire national.     

Le directeur de l'énergie de la wilaya d'Alger, M. Benyakhlef Ali a salué la célébration de cet évènement mondial, fêté dans 187 pays et dans plus de 7000 villes à travers le monde, mettant en exergue les efforts consentis par l'Algérie pour réduire l'émission de gaz à effet de serre, à l'origine du réchauffement climatique, pour la réalisation de l'efficacité énergétique.

L'Algérie s'est engagé à réduire ses émissions de 22 %, dans le cadre des conventions internationales, a-t-il ajouté, rappelant que l'Algérie oeuvrait  sur la base d'une vision judicieuse pour la réduction des gaz à effet de serre et la transition énergétique d'ici 2030.

Evoquant la nécessité d'inculquer aux citoyens la culture de l'économie de l'énergie, M. Benyakhlef a cité les différentes campagnes de sensibilisation, à travers la diffusion de spots publicitaires au niveau de plusieurs espaces publics (Algérie poste et Sonelgaz entre autres), incitant les citoyens à participer à l'évènement "Une heure pour la planète". 

Lors de la précédente édition tenue à Alger où les lumières des édifices publics et des sites historiques avaient été éteintes pendant une heure, une réduction de consommation de 2000 mégawatts avait été enregistrée, soit la consommation de 250.000 foyers, a-t-il indiqué.       

Pour sa part, le PDG de la Société de distribution de l'électricité et du gaz d'Alger (SDA), M. Merouane Chabane a précisé  que la wilaya d'Alger avait enregistré, durant l'année 2017, une consommation de 6000 mégawatts soit 10% de la consommation nationale, appelant à la nécessité de recourir aux énergies renouvelables et à la rationalisation de la consommation des énergies, outre l'implication des acteurs concernés dans la sensibilisation aux dangers menaçant l'environnement et leurs retombées futures.

A cette occasion, le président de l'association "SIDRA", M. Nassim Filali a souligné que la célébration de l'évènement "Une heure pour la planète", dans sa quatrième édition en Algérie sous le thème "Eteignons les lumières, réduisons notre consommation des énergies", visait à sensibiliser toutes les institutions et administrations ainsi que les citoyens, à l'importance d'économiser les énergies et aux dangers liés aux changements climatiques et aux gaz à effet de serre, mettant en exergue la nécessité d'un changement des modes de consommation, susceptible d'influer positivement sur le cadre social, économique et environnemental du pays.

Alger célèbre l'évènement planétaire "Une heure pour la planète"
  Publié le : dimanche, 25 mars 2018 13:15     Catégorie : Société     Lu : 0 foi (s)   Partagez