Installation de la Commission interministérielle en charge de la classification et d'inventaire des espaces verts

Publié le : jeudi, 22 mars 2018 08:45   Lu : 418 fois
Installation de la Commission interministérielle en charge de la classification et d'inventaire des espaces verts

ALGER - La ministre de l'Environnement et des énergies renouvelables, Fatima Zohra Zerouati a procédé mercredi à Alger à l'installation de la Commission interministérielle en charge de la classification et de l'inventaire des espaces verts.

Cette installation intervient en application de la loi n 07-06 du 13 mai 2007 relative à la gestion, à la protection et au développement des espaces verts qui stipulant dans son article 10 l'institution d'une commission interministérielle des espaces verts chargée d'examiner les dossiers de classement des espaces verts, d'émettre un avis sur le classement proposé et de transmettre aux autorités concernées les projets de classement relevant de leur autorité.

Mme Zerouati a indiqué, dans une allocution prononcée à cette occasion que l'installation officielle de ladite commission intervenait à la veille de la déclaration de la 1ère édition du Prix du président de la République de la "ville durable" pour l'année 2018 lors de la célébration de la Journée nationale de l'Arbre coïncidant avec le  25 octobre.

A cet égard, la ministre a précisé que "l'objectif escompté de ce prix est d'encourager la concurrence entre les différentes villes en vue d'instaurer la culture d'embellissement urbanistique et de loisir et de développer le sens urbanistique et environnemental chez les citoyens", annonçant "l'installation de la commission en charge de ce prix dans les prochains jours".

Ajoutant que l'installation de ladite commission intervenait dans le cadre la célébration de la Journée internationale des Forêts, placée cette année sous le thème "Forêts au service des villes durables", Mme Zerouati a souligné que "cela constitue  une reconnaissance du rôle des arbres dans les zones urbaines en matière de réduction des effets de la pollution et leur capacité à détendre l'atmosphère et la possibilité de réduire de 30% le recours à l'air conditionné".

Selon la ministre, les espaces verts contribuent également à la promotion de la santé et le cadre de vie des citoyens et à la préservation de l'équilibre écologique et environnemental.

Elle a ajouté que "l'activation de la loi relative à la gestion, à la protection et au développement des espaces verts visait essentiellement la promotion du cadre de vie urbain en oeuvrant à les introduire dans tous les projets de construction afin de préserver l'équilibre écologique et environnementale ayant des répercussions positives sur la santé et la sérénité publique.

 

224 millions de mètres carrés d'espaces verts en 2017

 

D'autre part, la ministre a précisé que son département ministériel avait procédé à la mise en place d'un programme de réalisation d'un parc urbain dans la wilaya et ce dans le cadre de la mise en oeuvre de la loi relative à la gestion, à la protection et au développement des espaces verts et en vue d'augmenter la superficie des espaces pour chaque habitant.

Le ministère a procédé également à l'inventaire national et l'aménagement des espaces verts au cours de laquelle 224 millions m2  d'espaces verts ont été recensés en 2017.

Il s'agit également du classement de 3.539 espaces verts qui concernent 1.479 jardins publics, 915 jardins collectifs, 74 jardins spécialisés, 63 parcs urbains, 93 forêts urbaines et 519  rangées d'arbres, outre l'élaboration de 55 études d'aménagement et de réaménagement des parcs à l'intérieur de la ville.

Mme Zerouati a indiqué qu'en dépit des efforts consentis qui ont augmenté la superficie d'espaces verts de 1 m2 à 5 m2 pour chaque habitant, ceci reste en deçà de la moyenne internationale soit 10 m2 pour chaque habitant".

La commission interministérielle pour le classement des espaces verts est présidée par une représentante de la ministre de l'environnement et comporte plusieurs secteurs ministériels à l'image des Finances, de l'Intérieur, des Ressources en eau, de l'Agriculture, des Travaux publics, de la Santé, de la Culture, de la Recherche scientifique, de l'Habitat et de l'urbanisme, outre deux experts en botanique et en aménagement des espaces lesquels sont nommés pour trois ans.

Cette commission interministérielle est la deuxième du genre après la fin du mandat de la première qui a classé le Parc des Grands Vents en tant que parc urbain à dimension nationale. Elle a également examiné les dossiers de classement du Jardin d'El Hama et celui de Biskra.

 

Installation de la Commission interministérielle en charge de la classification et d'inventaire des espaces verts
  Publié le : jeudi, 22 mars 2018 08:45     Catégorie : Société     Lu : 418 foi (s)   Partagez