Menu principal

Menu principal

1ère édition de la fête de la restauration: les restaurants pris d'assaut à Azazga

Publié le : dimanche, 18 mars 2018 10:44   Lu : 398 fois
1ère édition de la fête de la restauration: les restaurants pris d'assaut à Azazga

TIZI-OUZOU - Les restaurants ayant participé à la première édition de la fête de la restauration de la commune d’Azazga, à une trentaine de kilomètres de Tizi-Ouzou, ont été pris d’assaut samedi par des centaines de citoyens venus profiter des réductions de 50% offerts pour l’occasion.

Une visite de quelques restaurants de cette ville, réputée pour sa gastronomie qui attire les gourmets des quatre coins de Tizi-Ouzou et d'autres wilayas, ayant pris part à cette manifestation, organisée par l’Assemblée populaire communale (APC), a permis de constater qu’ils étaient archi combles. Toutes les tables étaient occupées, alors qu’une foule attend patiemment que des places se libèrent.

Identifiables grâce à une banderole accrochée à l’entrée de leurs restaurants et où on peut lire "Azazga capitale de la restauration, je participe", les 22 restaurateurs adhérents à cette fête ont été littéralement submergés. Des serveurs, courant d’une table à une autre, s'affairent à servir rapidement les clients tout en veillant à leur réserver le meilleur accueil : réputation de l’Etablissement oblige.

Les clients qui étaient arrivés en groupes d’amis ou en famille, ont eu droit à un repas gastronomique, le même qu’on retrouve sur la carte habituelle des ces restaurants. "Sauté sauce chasseur", "suprême de poulet", "paupiettes de poulet à la moutarde",

"bœuf aux champignons", "dinde farcie à la sauce normande" comme plats, et "crème-caramel", "fruits de saison", comme dessert en plus de l’eau minérale et des jus et boissons gazeuses, le tout pour 500 ou 600 DA selon l'établissement, de quoi ravir les papilles sans se ruiner.

Rencontrés dans son restaurant, où il fallait jouer aux coudes pour se frayer un chemin entre clients et serveurs, Mahmoud Djabella, gérant d'un restaurant qui a reçu de hauts fonctionnaires, a indiqué que cette fête est une occasion pour les bourses moyennes ne pouvant se permettre de se payer un bon restaurant de venir déguster les plats gastronomiques sans se ruiner.

Issu d’une famille qui exerce la restauration depuis les années 1950, Mahmoud Djabella a indiqué qu’il a participé à cette manifestation pour donner une bonne image sur la restauration à Azazga.

De son côté un autre restaurateur, Tahar Boukais, rencontré dans son établissement, a indiqué que cette fête a permis de "confirmer qu’Azazga est la capitale de la restauration".

"Tous les restaurants ont été submergés par des gens venus de partout pour découvrir nos plats et profiter de la remise offerte", a-t-il dit.

Interrogé sur ce qui a fait la réputation de la restauration à Azazga, MM Boukais et Djabella ont répondu qu’il s’agit, avant tout, du respect du client. "Le sérieux et l’hygiène" sont des éléments clés pour réussir dans ce domaine. "Je ne peux pas donner a mon client ce que moi-même je ne mange pas", a indiqué M. Djabella.

"Il faut respecter les normes du métier et y mettre du cœur, pour réussir un plat", a souligné, pour sa part, M. Boukais, précisant que depuis plusieurs générations, il existe une tradition de restaurateurs à Azazga.

"Dans cette localité, le métier de restaurateur-cuisinier se transmet de père en fils depuis des générations. Nous avons beaucoup de chefs d’Azazga qui travaillent ici ou ailleurs dans d’autres wilayas ou outre-mer, donc ceux qui sont dans la restauration sont des gens du métier, des professionnels et des connaisseurs", a-t-il précisé.

1ère édition de la fête de la restauration: les restaurants pris d'assaut à Azazga
  Publié le : dimanche, 18 mars 2018 10:44     Catégorie : Société     Lu : 398 foi (s)   Partagez