Menu principal

Menu principal

L'intégration de Yennayer dans le calendrier des fêtes officielles offre un nouveau souffle à la société

Publié le : samedi, 13 janvier 2018 20:40   Lu : 324 fois
L'intégration de Yennayer dans le calendrier des fêtes officielles offre un nouveau souffle à la société

TIZI-OUZOU - L'intégration de Yennayer dans le calendrier des fêtes nationales officielles a donné un nouveau souffle à la société qui a célébré dans la joie le nouvel an Amazigh, a déclaré samedi à Tizi-Ouzou le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi.

Intervenant à la cérémonie de clôture des festivités de célébration de Yennayer 2968, organisée à la maison de la Culture Mouloud Mammeri, le ministre a observé que "cette reconnaissance décidée par le président de la République Abdelaziz Bouteflika, permet, grâce à ce pas sage profond et sincère, de préserver l'Algérie et les générations futures d'éventuels dérapages qui pourraient toucher à sa stabilité ou à son unité".

"Ce projet d'unité de l'identité nationale permet d'assurer l'avenir des générations futures comme l'a assuré celui de la réconciliation nationale", a déclaré M. Mihoubi, qui a indiqué que "désormais, le peuple algérien peut se tourner vers son avenir en toute sérénité après que les éventuels écueils qui pouvaient gêner sa marche vers la construction d'un avenir prospère aient été écartés par ces deux projets".

A propos du projet du président de la République de réconciliation des Algériens avec leur patrimoine, leur Histoire et leur identité, le ministre de la Culture a souligné que "toutes les décisions qui ont été prises dans ce sens l'ont été dans l'intérêt d'une Algérie unie et indivisible avec une identité unie et unifiée".

Le ministre de la Culture qui a qualifié le président de la République d'architecte qui a œuvré à la restauration de l'identité Amazighe pour que les Algériens se réconcilient avec eux même, avec leur pays et avec leur Histoire, a rappelé durant son intervention les grandes étapes du processus de reconnaissance de cette composante de l'identité nationale et qui a commencé en 2002 par la constitutionnalisation de Tamazight comme langue nationale, puis son officialisation en 2016.

Durant son intervention, Azzedine Mihoubi a rendu hommage à tous ceux qui ont servi la cause amazighe (langue, culture et patrimoine) et œuvré à sa préservation et sa promotion, en citant Mouloud Mammeri, qui a réalisé dans ce sens un "immense travail de recherche dont nous récoltons les fruit aujourd'hui", selon lui.

La célébration du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri, placée sous le haut patronage du président de la République, est un "signe fort et une reconnaissance de l'apport à l'identité nationale de ce grand anthropologue, écrivain, linguiste et intellectuel", a-t-il dit.

Le ministre a également rendu hommage à plusieurs personnalités de la région dont Idir, Lounis Ait Menguellet, Djoher Amhis, Chabane Ouahioune, ainsi qu'aux femmes qui ont préservé le patrimoine culturel national.

 

 

L'intégration de Yennayer dans le calendrier des fêtes officielles offre un nouveau souffle à la société
  Publié le : samedi, 13 janvier 2018 20:40     Catégorie : Société     Lu : 324 foi (s)   Partagez