Connexion

Connectez-vous à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Rester connecté(e)

Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |26/03/2017

USD 61$ in 107.77 in 114.35
EUR 1€ in 116.20 in 123.33
JPY 100¥ in 96.83 in 102.75
GBP in 134.60 in 142.83

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

29/03/2017 04:21

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube  

Vous êtes ici : ACCUEIL»SOCIÉTÉ »Lutte contre les fléaux sociaux: coordination avec plus de 165 établissements scolaires à la wilaya d'Alger
lundi, 20 mars 2017 18:41

Lutte contre les fléaux sociaux: coordination avec plus de 165 établissements scolaires à la wilaya d'Alger

ALGER- La Commission sectorielle de prévention contre les fléaux sociaux de la  wilaya d'Alger a accompagné et communiqué avec plus de 20.000 élèves relevant de plus de 165  établissements scolaires (CEM, lycée) et centres de formation professionnelle afin de les protéger  et les prémunir contre les effets de la drogue et d'autres fléaux sociaux, a-t-on appris de la même  commission.

"En l'espace d'une année, cette Commission a pu se rapprocher de plus de 20.000 élèves à  travers le dialogue ouvert et l'accompagnement psychologique en leur faveur notamment les  toxicomanes", a affirmé le Coordinateur de ladite Commission M. Dilmi Mohamed Tahar, lors d'une  rencontre avec les étudiants du centre de formation professionnelle "Ahmed Belat" à Bourouba  (Alger).

"La commission a mis en place des comités internes formés de six (06) jeunes scolarisés ayant  pour mission de se rapprocher de leurs camarades toxicomanes pour les encourager à arrêter la drogue  et suivre un traitement.", a fait savoir M. Dilmi.

Dans le même contexte, une conférence a été animée au centre de formation professionnelle  "Ahmed Bellat" par le Commissaire principale de police et membre de la commission sectorielle de lutte contre les fléaux sociaux, Tarek Ghelab, sur "les faux concepts sur la drogue chez les jeunes"  où il a mis en exergue les séquelles physiques et moraux causées auxquelles fait face le  toxicomane".

M. Ghelab a souligné que le recours des jeunes à la drogue était un signe de faible  personnalité car la drogue leur permet d'échapper à la réalité, ajoutant que le toxicomane était en  proie à cette substance et au dealer.

Le conférencier a incité les jeunes à la pratique d'activités sportives, culturelles et  caritatives  en vue d'occuper leur temps pour ne pas penser à la drogue ou à d'autres fléaux sociaux.

Lu: 214 fois
banner-aps