La promotion de la femme et l’amélioration de sa condition une stratégie souveraine

Publié le : mardi, 29 septembre 2020 20:07   Lu : 220 fois
La promotion de la femme et l’amélioration de sa condition une stratégie souveraine

NAAMA - La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, ainsi que du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale par intérim, Kawther Krikou a souligné, mardi à Nâama, que le renforcement des mécanismes de solidarité nationale à travers l’amélioration de la situation de la femme et la promotion de ses droits représente une stratégie souveraine.

La ministre a indiqué, dans une déclaration en marge de sa visite dans la wilaya, que "le soutien à l’adhésion sociale, politique et économique de la femme et la promotion de son statut, travailleuse soit-elle ou créative dans tous les domaines, est consacré dans le projet de révision de la Constitution".

"Le travail de la femme rurale représente un important axe d’intérêt national pour sa participation dans la réalisation l’autosuffisance de nombreux produits nationaux, à travers les mécanismes de soutien fournis par l’Etat suivant une stratégie d’observation des besoins du marché et leur adaptation avec les sources d’emploi", a-t-elle déclaré.

La ministre a entamé sa visite, en compagnie du ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki et la représentante du Programme des nations unies de développement en Algérie Blerta Alikou, par le lancement de deux caravanes de solidarité et sanitaire au profit de familles nécessiteuses et des nomades des zones d’ombre, réparties à travers de nombreuses communes de la wilaya de Nâama.

La caravane de solidarité ciblant 300 familles nécessiteuses transporte des kits alimentaires et des lots de literie et de couvertures, ainsi que des motocycles et des fauteuils roulants, alors que la caravane sanitaire organise, en coordination avec la direction de l’action sociale et de solidarité et les directions de la protection civile et de la santé et de la population, une équipe médicale et paramédicale comprenant des sages-femmes pour des consultations au niveau des villages reculés de la wilaya.

Mme Krikou a également procédé au lancement d’une session de formation préparative, pédagogique et psychologique clinique au profit des professeurs de l’enseignement spécialisé, dans le cadre de la concrétisation de la convention entre les directions de wilaya de l’action sociale et de l’éducation visant à fournir un encadrement spécialisé pour la prise en charge de la scolarisation des personnes aux besoins spécifiques (déficients mentaux et enfants autistes) pour faciliter leur intégration dans le milieu scolaire dans des classes spécialisées dans les cycles primaire et moyen.

Lors de l'inspection d’un volet de cette session de formation au profit de 15 éducateurs spécialisés et 5 assistantes sociales qui se poursuivra 8 jours durant dans la commune de Nâama, en respectant le protocole sanitaire de prévention contre le Covid-19, la ministre a affirmé qu'un net intérêt est accordé par le secteur à la stratégie d’’insertion sociale et professionnelle des personnes aux besoins spécifiques en garantissant l’enseignement spécialisé de cette frange, ainsi que son intégration dans le marché du travail à travers des programmes d’accompagnement et d’habilitation professionnelle.


Lire aussi: Solidarité: la promotion de la femme au centre des préoccupations du secteur


Au passage, elle a fait savoir que 1.500 prêts, des équipements et du matériel pour la création de projets d’artisanat et de services ont été alloués cette à cette frange au niveau national.

Au siège de l’antenne de wilaya de la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC), la ministre a eu des explications sur la situation de financement des entreprises de jeunes par ce dispositif et a indiqué que le taux de 8% de l’élément féminin a bénéficié de financement dans le cadre de cette caisse à travers la wilaya, trouvant ce taux "dérisoire" et appelant à intensifier la communication de proximité et l’accompagnement, ainsi que l’activation du rôle des guichets itinérants pour se rapprocher de la femme rurale et des femmes vivant dans les zones reculées pour leur expliquer les avantages de créer des projets productifs.

Lors de sa visite de l’exposition des produits de l’artisanat de la femme rurale à la maison de la culture "Ahmed Chami", la ministre a donné des instructions aux responsables et dirigeants des différents mécanismes de soutien à l’emploi dans la wilaya et de l’Agence de développement social (ADS) pour focaliser sur l’accompagnement et la sensibilisation de la femme rurale et établir un diagnostic, dans le but de connaître ses besoins pour un soutien plus important, et le nombre d'activités familiales productives, en plus de fournir de plus larges et plus grandes occasions pour la commercialisation des produits de la femme rurale.

Mme Krikou a rappelé, dans ce sens, que la stratégie de son département ministériel repose sur l’accompagnement entrepreneurial, l’apprentissage et le soutien du programme de la famille productive et des femmes créatives, notamment dans les zones éloignées, en mettant l’accent sur le diagnostic de terrain pour connaître les besoins de cette frange, ses exigences, ses revenus et le rôle de la femme dans le développement durable.

La ministre a souligné que parmi les objectifs du plan de développement de son département, l’accélération dans la préparation de la carte nationale des nécessiteux, le renforcement des réalisations des enquêtes sociales et la sensibilisation pour l’insertion socio-économique de la femme rurale, des femmes au foyer et des personnes aux besoins spécifiques.

En outre, la ministre a présidé une cérémonie de remise de décisions de micro-crédits au profit de 38 femmes rurales et d'équipements à 28 femmes porteuses de projets productifs financés par le fonds de solidarité nationale.

La promotion de la femme et l’amélioration de sa condition une stratégie souveraine
  Publié le : mardi, 29 septembre 2020 20:07     Catégorie : Société     Lu : 220 foi (s)   Partagez