Le projet de la révision constitutionnelle, garantie pour la promotion de la femme

Publié le : dimanche, 27 septembre 2020 19:50   Lu : 85 fois
Le projet de la révision constitutionnelle, garantie pour la promotion de la femme

TINDOUF - La ministre de la Solidarité Nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, et ministre du Travail, de l’Emploi et la Sécurité sociale par intérim, Kaouthar Krikou, a affirmé dimanche à Tindouf, que "le projet de la révision de la constitution est une véritable garantie pour la femme algérienne".

"Le projet de la révision constitutionnelle est une garantie pour la femme algérienne en général, et la femme rurale en particulier, car la promotion de la femme, rurale notamment, devra être assurée par des garanties juridiques", a indiqué Mme Krikou à la presse, lors de sa visite de travail dans la wilaya.

Accompagnée du ministre des Ressources en Eau, Arezki Berraki, et de la représentante résidente du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en Algérie, Blerta Aliko, la ministre de la Solidarité nationale a indiqué que le projet de la révision constitutionnelle "prévoit des garanties pour la femme algérienne, notamment en termes d’encouragement de la femme, sa promotion et la parité femme-homme dans les domaines de l’emploi et de la responsabilité au sein des institutions".

"L’article-68 du projet, lié à la promotion de la parité homme-femme dans le marché de l’emploi et l’encouragement de la promotion de la femme dans les postes de responsabilité au sein des institutions publiques, traduit la ferme conviction de la capacité et des compétences de la femme algérienne, travailleuse ou créatrice, à opérer le changement escompté", a estimé Mme. Krikou.

"La femme algérienne est prête à adhérer à l’édification des fondements de la Nouvelle République, dans le cadre de la stratégie promotionnelle, contenue dans le programme électoral du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune", a-t-elle poursuivi.


Lire aussi: Les droits et libertés consacrés par une vingtaine de nouvelles dispositions


"Nous espérons que la promotion de la femme rurale, ses compétences et créations, s’opèrera selon les normes internationales", a confié Mme. Krikou, ajoutant que "l’invitation de la représentante du PNUD à cette visite a pour objectif l’information de près des expériences de la femme rurale et des mécanismes préconisés par l’Etat pour le soutien de cette frange de la société".

Mme Blerta Aliko a déclaré, pour sa part, que cette visite lui a permis de "s’enquérir de près des efforts et des activités des la femme rurale".

La délégation ministérielle s’est enquise, lors de cette visite, de l'expérience de développement de la culture de l’arganier au niveau d’une ferme pilote et de celle de l’extraction de l’huile d’arganier.

La délégation a également a eu l’occasion de prendre connaissance, à travers une exposition, de modèles de produits d’artisanat, d’échantillons d’articles produits par la femme rurale activant notamment dans l’élevage caprin et camelin, avant de suivre une exposé présenté par la Conservation des forêts sur l’arganier et son développement.

La visite ministérielle a été clôturée par la tenue, à la maison de la culture "Abdelhamid Mehri", d’une rencontre avec des femmes entrepreneures et rurales, lors de laquelle des aides financières ont été remises aux femmes rurales bénéficiaires du dispositif de l’Agence nationale de gestion du microcrédit, et des diplômes à des bénéficiaires de divers dispositifs de soutien de l’Etat.

Le projet de la révision constitutionnelle, garantie pour la promotion de la femme
  Publié le : dimanche, 27 septembre 2020 19:50     Catégorie : Société     Lu : 85 foi (s)   Partagez