Mise en avant des efforts de l’Algérie pour lutter contre le Covid- 9

Publié le : mercredi, 17 juin 2020 19:25
Mise en avant des efforts de l’Algérie pour lutter contre le Covid- 9

ALGER- La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Krikou a mis en avant, mercredi, lors de la réunion ministérielle par visioconférence de la Commission de la femme arabe sur les effets du coronavirus sur la femme les efforts de l’Algérie pour faire face à cette pandémie à la faveur des décisions prises par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Dans son intervention, la ministre a souligné que "l'Algérie a veillé, durant cette pandémie, à prendre une série de mesures préventives au profit des citoyens des deux sexes, tous âges confondus", ajoutant que "depuis le début de cette crise sanitaire mondiale, le Président de la République a pris des décisions souveraines garantissant des mesures préventives pour contenir la propagation de cette pandémie".

Entre autres mesures préventives, la ministre a cité la réduction du nombre des travailleurs devant être présents dans les administrations et entreprises publiques et la mise en congé payé exceptionnel des femmes enceintes, des femmes ayant des enfants en bas âge et des malades chroniques.

Concernant les mesures de sensibilisation en matière sanitaire, la ministre a souligné que "le gouvernement a mis en place un plan préventif de sensibilisation pour lutter contre cette pandémie en mobilisant des équipes d’écoute au niveau du ministère de la Santé", ainsi que des liens médiatiques et de sensibilisation sur tous les sites électroniques des entreprises et administrations publiques et privées, ainsi que des campagnes de sensibilisation organisées en collaboration avec la société civile ayant ciblé les lieux vitaux".

En matière d’enseignement, M. Krikou a rappelé la mise en place d’un "plan alternatif au déplacement dans les établissements éducatifs qui repose sur des cours au profit des élèves, y compris ceux aux besoins spécifiques, tous les cycles d’enseignement confondus".

Au plan social, la ministre a indiqué que le Président de la République a mis l’accent sur "la pérennité du caractère social de l’Etat en tant que principe irréversible et la poursuite de la prise en charge des catégories vulnérables, vu que tous les établissements spécialisés pour personnes âgées, enfants en détresse, femmes en difficulté et sans-abris ont été mobilisés et ont poursuivi leur activité à travers la mise en place d’un programme d’action pour assurer la pérennité du service".

Dans ce contexte, Mme Krikou a évoqué "la mobilisation des médecins et personnels paramédicaux relevant du secteur dans les opérations de prévention et pris en charge sanitaire des résidants de ces établissements".

Afin d’aider les familles nécessiteuses et les personnes affectées par cette pandémie, la ministre a affirmé qu’une "aide financière a été consacrée, notamment dans le cadre de l’opération de solidarité menée durant le mois de Ramadhan", outre l’organisation de "caravanes de solidarité composées de produits alimentaires destinés aux familles nécessiteuses résidant dans les régions enclavées, aux nomades et aux familles nécessiteuses prenant en charge des personnes à besoins spécifiques.

Ces mesures ont été prises, en assurant également l’accompagnement et la prise en charge psychologique par des équipes multidisciplinaires avec la participation des cellules de proximité de solidarité et en collaboration avec certains départements ministériels et les acteurs de la société civile", a précisé la ministre, ajoutant que "les familles nécessiteuses à travers le territoire national ont bénéficié des différentes aides en nature.

Mme Krikou a cité les propositions du Conseil national de la famille et de la femme, comme instance de consultation sur les mesures de sensibilisation pour lutter contre cette pandémie pour la femme en particulier et pour la famille en général, et l’accompagnement des membres des familles afin de dépasser cette situation exceptionnelle induite par le confinement, que ce soit pour les femmes en situations exceptionnelles, les enfants ou les adolescents ainsi que le renforcement des mécanismes destinés au soutien de la famille et des mères de familles.

"L’Algérie a connu un large élan de solidarité, qui a montré la cohésion des membres de la société pour dépasser ces moments difficiles, à travers des dons individuels ou collectifs de citoyens qui ont versé des montants d’argent dans les comptes créés spécialement pour cette crise sanitaire", a souligné la ministre.

A la même occasion Mme Krikou a salué le rôle des associations de la société civile à caractère sociale et humanitaire, pour leur contribution efficace par différents gestes innovants, à la désinfection des rues et des espaces publics, la confection et la distribution des masques de protection et des gants et leur participation à la préparation et à la distribution des colis alimentaires aux familles nécessiteuses", et pour le soutien psychologique qu’ils ont porté aux personnes affectées, outre les caravanes de solidarité qu'ils ont organisé en collaboration avec les différents secteurs, les autorités locales et les bienfaiteurs.

Mme Krikou a évoqué également "les mesures prises par l’Etat algérien qui ont contribué à l’allègement des impacts socio-économiques négatifs sur les citoyens".

Mise en avant des efforts de l’Algérie pour lutter contre le Covid- 9
  Publié le : mercredi, 17 juin 2020 19:25     Catégorie : Société     Lu : 35 foi (s)   Partagez