Appel à la coordination des efforts pour davantage d’acquis au profit des enfants

Publié le : mercredi, 03 juin 2020 11:06   Lu : 66 fois
Appel à la coordination des efforts pour davantage d’acquis au profit des enfants

ALGER - Les participants à une rencontre organisée, mardi à Alger, par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) sur la promotion et la protection de l’enfance ont mis l’accent sur l’impératif d’unifier et de coordonner les efforts de tous les partenaires, particulièrement la société civile pour assurer davantage d’acquis au profit des enfants et pallier les insuffisances.

Lors de cette rencontre organisée à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance célébrée le 1er juin de chaque année, les participants ont rappelé toutes les réalisations accomplies par l’Algérie en matière de protection des droits de l’enfant, notamment à travers la signature de la Convention internationale des droits de l’enfant et la promulgation de la loi relative à la protection de l’enfant en 2015 pour promouvoir ses droits et lui garantir un avenir prometteur, insistant sur l’impératif de pallier les insuffisances dont souffre encore cette catégorie, en consolidant le contact entre les membres de la famille et en hissant le niveau de éducation, de l’alimentation, de la santé et des loisirs.

Dans ce cadre, le commissaire de police, chef de bureau de la protection des catégories vulnérables à la police judiciaire, Khouas Yasmine a présenté les réalisations accomplies par son secteur en matière de protection de l’enfance et les efforts consentis pour endiguer la pandémie du coronavirus, mettant en exergue l’importance du renforcement et de la coordination de l’action commune avec tous les secteurs concernés et la société civile pour mettre en place des programmes préventifs, éducatifs et de sensibilisation au profit de cette catégorie de la société.

Elle a rappelé les réalisations accomplies par les services de la sûreté nationale au profit des enfants à travers des campagnes de sensibilisation au profit des familles suite au confinement instauré, empêchant les enfants de sortir pour jouer dans les grands espaces.

Des thèmes ont été consacrés via les réseaux sociaux et les médias sur la manière de communiquer avec les enfants, de leur accorder l’attention nécessaire en cette période de distanciation sociale et de surveiller l’usage des TIC, a-t-elle indiqué, ajoutant que les services de la sûreté nationale ont consacré plus de 938 activités de sensibilisation depuis le début de l’année en cours outre 796 activités radiophoniques et 28 activités télévisées, tout en garantissant un accompagnement psychologique aux enfants.

Par ailleurs, la responsable a présenté des chiffres sur les délits des enfants enregistrés ces quatre derniers mois, citant 1780 affaires enregistrées, dont 1766 délits liés au vol, aux coups et blessures volontaires, à la délinquance et à la consommation de drogue.

La même responsable a fait état de 1970 victimes de coups et blessures et d'agressions sexuelles recensées lors de cette période, outre 300 accidents domestiques impliquant des enfants et 34 affaires de mendicité.

De son côté, le chef de la Cellule de communication et Presse à la DGSN, le Commissaire divisionnaire Amer Laaroum a mis l'accent sur "l'intérêt qu'accorde la DGSN à la sensibilisation au sujet de l'enfance à la faveur des activités organisées en permanence au niveau des espaces publics et la mise en service des numéros verts des cellule d'écoute dans les 48 wilayas chargée de l'accompagnement et du suivi psychologique des enfants notamment durant le confinement leur permettant de s'adapter avec la situation sanitaire à l'aide des TIC".


Lire aussi: L'Algérie dotée de plusieurs mécanismes de protection des droits de l'enfant


Intervenant à cette occasion, la présidente de l'Organe nationale de la protection et de la promotion de l'enfance (ONPPE), Meriem Cherfi a mis en avant les réalisations accomplies par son organe en faveur des enfants, rappelant que le numéro vert (11-11) a permis aux citoyens de signaler des cas de maltraitance d'enfants.

Mme. Cherfi a insisté également sur "le renforcement de la coopération avec la société civile en vue de promouvoir les droits de enfants et de palier les lacunes enregistrées en la matière".

Plusieurs famille avaient appelé l'ONPPE dans cette conjoncture sanitaire délicate pour signaler les comportements de leurs enfants impactés par le confinement", a indiqué la présidente de l'Organe, relevant l'importance de se rapprocher des enfants dans ces conditions leur apportant l'affection, de les bien traiter et de les contrôler lors de l'usage des TIC".

Dans ce contexte, Mme. Chorfi a mis en exergue la plateforme électronique dédiée au contrôle de l'utilisation des enfants de la toile, créée par le ministère de la Poste et des Télécommunications en coordination avec son organe et le ministère de l'Education nationale.

Pour sa part, le président de la Fondation nationale de la promotion de la santé et du développement de la recherche médicale (Forem), Mustapha Khiati a énuméré "les bienfaits du confinement pour les familles algériennes, entre autres, le rapprochement des parents de leurs enfants, tout en leur prêtant écoute et attention".

En dépit des conditions difficiles, les enfants ont besoin d'un espace plus vaste pour   qu'ils puissent montrer leurs potentialités, a souligné M. Khiati, rappelant que "les enfants s'adaptent rapidement avec les nouvelles situations d'ou la nécessité de les prendre en charge et de les sensibiliser".

Appel à la coordination des efforts pour davantage d’acquis au profit des enfants
  Publié le : mercredi, 03 juin 2020 11:06     Catégorie : Société     Lu : 66 foi (s)   Partagez