Covid-19: les jours non jeûnés rattrapables après rétablissement

Publié le : vendredi, 29 mai 2020 17:35   Lu : 11 fois
Covid-19: les jours non jeûnés rattrapables après rétablissement

ALGER - La Commission ministérielle de la Fatwa a prononcé un édit affirmant que les malades n’ayant pu observer le jeûne du mois sacré du Ramadhan, notamment pour cause de Coronavirus, sont tenus de rattraper les jours non jeûnés après leur rétablissement.

Dans un communiqué dont une copie est parvenue vendredi à l’APS, la Commission a indiqué, au sujet du rattrapage du jeûne, que pour les personnes dans l’incapacité de jeûner, comme les sujets âgés et les malades chroniques, qu’ils ne sont tenus qu’à la compensation de nourrir un pauvre, conformément à la parole d’Allah : "Pour ceux qui ne pourraient le supporter (qu'avec grande difficulté), il y a une compensation : nourrir un pauvre".

S’agissant des malades ayant été dans l’incapacité de jeûner, notamment pour cause de Coronavirus, la Commission souligne l’obligation de rattraper des jours non jeûnés, conformément à la parole d’Allah "Quiconque d'entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d'autres jours. Allah veut pour vous la facilité, et non pas la difficulté".

Concernant le jeûne des six jours du mois de Chaoual, la Commission qui a valorisé cet acte de foi, rappelle le hadith du prophète (QSSSL) "Qui jeûne Ramadan, puis le fait suivre de six jours du mois de Chaoual est comme celui qui a jeûné toute l'année".

Rappelant que le jeûne de ces six jours est fortement conseillé, et que celui qui l’observe en a la rétribution, la Commission souligne que ce n'est aucunement une obligation.


Lire aussi: La fatwa d'avancer l'acquittement de Zakat El Fitr, "une conjugaison des efforts en cette conjoncture difficile"


Ces jours peuvent être jeûnés successivement ou séparément et s’ils sont observés séparément durant les jours les plus méritoires, c’est-à-dire les lundis et jeudis ainsi que les "jours blancs" (13,14 et 15 du mois lunaire), ils vaudront rétribution pour le tout, précise la même source.

Pour ce qui est du rattrapage de jours non jeûnés durant le Ramadhan, la Commission fait savoir que même si la durée pour le faire s’étale jusqu’avant le Ramadhan prochain, il est préférable et souhaitable de rattraper sans trop tarder.

Préconisant le jeûne de rattrapage avant le jeûne surérogatoire, elle rappelle l’autorisation de la réunion des deux à la condition d’en exprimer l’intention du rattrapage en premier.

Néanmoins, elle conseille que l’intention soit exprimée séparément en observant le jeûne de rattrapage et celui surérogatoire, chacun à part.

Par ailleurs, la Commission rappelle l’obligation du respect des mesures préventives contre le Coronavirus, notamment le port du masque, par souci de préservation de la vie humaine.

Covid-19: les jours non jeûnés rattrapables après rétablissement
  Publié le : vendredi, 29 mai 2020 17:35     Catégorie : Société     Lu : 11 foi (s)   Partagez