Le respect des mesures de prévention, étape cruciale dans la lutte contre le coronavirus

Publié le : lundi, 27 avril 2020 11:48   Lu : 4 fois
Le respect des mesures de prévention, étape cruciale dans la lutte contre le coronavirus

ALGER- Des spécialistes ont mis en avant l’importance pour les citoyens de faire preuve de discipline et de respect des mesures de prévention, étant une étape cruciale dans la lutte contre la propagation du Covid-19, pour la prochaine étape, mettant l’accent sur la nécessité de prendre des mesures organisationnelles au niveau des établissements traitant avec les citoyens, et ce suite à l’allégement des mesures de confinement dans le pays.

Pour l'enseignant en sociologie politique, Noureddine Bekkis, le "citoyen algérien doit changer ses habitudes par mesure conservatoire et réguler ses rapports sociaux pour s'adapter aux contraintes du Covid-19, ce qui est appelé immunité collective", mettant en avant l’importance de "la discipline des citoyens et de leur respect des mesures préventives, étant une étape décisive pour endiguer la propagation du virus, avec nécessité de prendre des mesures organisationnelles au niveau des établissements traitant avec les citoyens".

 "L'attitude des citoyens envers le confinement se décline en deux catégories. La première s’y est sérieusement conformée, consciente de la nature même des risques, tout en étant confortée de ses moyens suffisants, tandis que la deuxième catégorie, non pas forcément insouciante, mais ne disposant pas de la capacité à observer le confinement, pour des raisons matérielles ou sociales", a expliqué M. Bekkis dans une déclaration à l'APS.

Le même spécialiste insiste sur "la nécessité de réaménager l’aspect organisationnel des institutions de l’Etat, par la prise de mesures organisationnelles au niveau des établissements traitant avec les citoyens, avec pour objectifs, les inciter au respect des conditions de prévention, tout en adoptant, via les médias, un discours de sensibilisation sur l’importance de la distanciation sociale, ne pas se serrer la main et autres habitudes prévalant dans la société algérienne".

Pour ce qui est du déconfinement progressif, M. Bekkis met en garde contre "le danger qui persiste", néanmoins, a-t-il ajouté, "la pression sur le citoyen et sa sensibilisation sur la nécessité de la prévention, peuvent permettre une reprise dans certains domaines importants, tels la scolarité notamment pour les classes terminales, avec possibilité de report conjoncturel d’autres activités de moindre importance, comme les rencontres sportives, jusqu’à ce que la pandémie s’estompe".

Pour la professeur de psychologie sociale Farida Guemaz, "le citoyen est le seul à même d’enrayer la progression du virus en respectant les consignes de prévention".


Lire aussi : Covid-19: l'Algérie a adopté une stratégie lui permettant de maîtriser la situation


"Grâce à la discipline du peuple chinois qui a respecté les instructions de son gouvernement, l’épidémie a été largement endiguée en Chine", a-t-elle souligné, appelant à s’inspirer de cet exemple.

"Il est nécessaire d’inculquer aux citoyens les bons réflexes à adopter en matière de prévention en toute circonstance et pas seulement face au coronavirus", a insisté Mme Guemaz, estimant que "les médias qui s’adressent à toutes les franges de la société mais aussi les réseaux sociaux ont un rôle à jouer en la matière en faisant prendre conscience aux citoyens des dangers auxquels ils s’exposent s’ils ne respectent pas les consignes de prévention et en les incitant à la responsabilité individuelle, qui est indispensable pour protéger la société contre tous les dangers".

Selon la même spécialiste, "les cas de contamination et de décès qui seront enregistrés les prochains jours renseigneront sur le niveau de suivi par les citoyens des consignes préconisées par le gouvernement lors de l’assouplissement des horaires de confinement sur le territoire national", appelant tout un chacun à "la discipline pour éviter une nouvelle vague d'épidémie aux conséquences désastreuses".

Pour rappel, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a signé récemment un décret exécutif portant assouplissement des horaires de confinement sur le territoire national, à compter du 1er jour du mois de Ramadhan.

Il s’agit de l’aménagement des horaires de confinement pour les neuf (09) wilayas soumises au confinement partiel à partir de 15h00, où le confinement est désormais en vigueur de 17h00 à 07h00, et de la levée de la mesure de confinement total dans la wilaya de Blida, qui est désormais soumise au régime de confinement partiel de 14h00 à 07h00.

Le Premier ministre a également adressé samedi une instruction aux départements ministériels concernés ainsi qu’aux walis de la République pour l’élargissement des secteurs d’activité et l’ouverture des commerces afin de réduire l’impact économique et social de la crise sanitaire induite par l’épidémie de Covid-19.

Le respect des mesures de prévention, étape cruciale dans la lutte contre le coronavirus
  Publié le : lundi, 27 avril 2020 11:48     Catégorie : Société     Lu : 4 foi (s)   Partagez