Un projet "à vision globale" pour redynamiser les Wakfs et la Zakat

Publié le : jeudi, 09 avril 2020 18:44   Lu : 9 fois
Un projet "à vision globale" pour redynamiser les Wakfs et la Zakat

ALGER- Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, a fait état jeudi d’un projet "à vision globale", qui sera soumis au gouvernement pour examen et adoption, visant à redynamiser la Zakat et les Wakfs.

Dans un entretien accordé au quotidien arabophone El Khabar, M. Belmehdi a indiqué que son secteur comptait aujourd’hui des experts internationaux à même de contribuer au développement des Wakf, évoquant un projet "à vision globale" visant à promouvoir cette pratique pour ouvrir la voie à la mise en place d’un office dédié aux Wakfs et à la Zakat. "Un projet à soumettre, en temps opportun, au gouvernement pour examen et adoption et s’il venait à être approuvé, le Wakf aura une nouvelle réalité", a-t-il expliqué.

Le ministre a tenu, à cette occasion, à souligner l’importance accordée par le président de la République qui, a-t-il dit, "a une grande connaissance de la question".

Pour M. Belmehdi, l’Algérie gagnerait à valoriser ce secteur, dit "troisième secteur" après le public et le privé, mettant en avant de grandes perspectives dans ce domaine.

Par ailleurs le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs a affiché la disponibilité de son département à soutenir les start-up, les ministères ou d’autres secteurs "par des assiettes foncières en tant que partenaire suivant les règles de la Charia", ajoutant que son secteur dispose "de terres vierges et des surfaces à valoriser et à développer".

A une question sur une levée éventuelle du gel sur le "crédit Hassen" grâce auquel le Fond de la Zakat avait financé "80.000 micro-entreprises à travers les wilayas de la République et dont beaucoup ont remboursé leurs créances", le ministre a assuré qu’une réflexion est en cours dans ce sens.

"Nous réfléchissons à des mécanismes à même de permettre le développement de la Zakat et des Wakfs", a-t-il précisé.

Concernant la suspension du Hadj et de la Omra cette année en raison de la propagation du nouveau Coronavirus (Covid-19), M. Belmedi a estimé qu’il était encore tôt pour parler d’une annulation rappelant que le ministre saoudien du Hadj avait appelé à la temporisation en attendant l'évolution de cette pandémie.

En cas de confirmation de la suspension, toute l'opération sera ajournée à 2021 au profit des mêmes pèlerins et il n’y aura pas un nouveau tirage au sort, a indiqué le ministre.

S’agissant de l'installation, au niveau du Haut Conseil Islamique (HCI), de l’Autorité charaïque nationale de la fatwa pour l’industrie de la finance islamique, M. Belmehdi a souligné la coordination au sujet de toutes les questions, se félicitant de "cet grand acquis" concrétisé par le Gouvernement pour la première fois dans l'histoire de la Nouvelle Algérie en s'appuyant aux 54 engagements du président de la République.

Un programme cautionné par les deux chambres du Parlement, a-t-il dit.

Valorisant la mise en place des guichets islamiques, le ministre a estimé que c’est là "un jalon supplémentaire pour l'économie du pays, car permettant à beaucoup de capitaux, cachés dans les foyers, de contribuer au développement national comme cela a été le cas dans de nombreux pays ayant adopté ce mode de financement, y compris des pays occidentaux".

Un projet "à vision globale" pour redynamiser les Wakfs et la Zakat
  Publié le : jeudi, 09 avril 2020 18:44     Catégorie : Société     Lu : 9 foi (s)   Partagez