Membres de l'ancien Conseil supérieur de la jeunesse: accompagner les initiatives des jeunes pour une Algérie nouvelle

Publié le : dimanche, 23 février 2020 09:20   Lu : 72 fois

ALGER - Les participants à une rencontre consacrée à l'annonce officielle de la création du Forum algérien des membres de l'ancien Conseil supérieur de la jeunesse ont plaidé, samedi à Alger, pour le renforcement des capacités des jeunes et l'accompagnement de leurs initiatives pour en faire une force de proposition en faveur d'une Algérie nouvelle.

Dans un communiqué au terme de leurs travaux, les participants ont insisté sur l'impératif pour les membres de l'ancien Conseil supérieur de la jeunesse de mettre leur expérience au service des grandes questions nationales d'intérêt pour les jeunes, appelant à libérer les initiatives et à accompagner les jeunes pour opérer une renaissance globale dans la société.

Louant "l'apport de la jeunesse d'aujourd'hui dans le cadre du Hirak du 22 février 2019 qui a contribué à sauver l'Algérie de l'effondrement", les participants ont tenu à saluer la consécration, par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, du 22 février "Journée nationale de la fraternité et de la cohésion entre le peuple et son armée pour la démocratie".

Ils ont en outre rendu hommage au "grand" travail accompli par les membres de l'ancien Conseil supérieur de la jeunesse, notamment les nombreuses propositions et recommandations qu'ils ont formulées et soumises à la Présidence de la République concernant les questions de la jeunesse.

Dans son allocution, le président du Forum algérien des membres de l'ancien Conseil supérieur de la jeunesse, Boualem Oudjani, a mis en avant l'importance de la création de cet espace associatif pour "mettre à profit les expériences de tous les acteurs en vue de contribuer à l'édification d'une Algérie nouvelle sans exclusion ni marginalisation".

Selon lui, cette association permet de contribuer à la consolidation de la cohésion pour bâtir l'Algérie de demain à l'aide d'une vision claire en accord avec la conjoncture actuelle.

Il a en outre souligné l'importance d'impliquer les jeunes dans tous les domaines, les initiatives et les politiques ainsi qu'à l'enrichissement des programmes qui leur sont destinés et la prise en charge de leurs préoccupations.

Pour sa part, le premier président de l'ancien Conseil supérieur de la jeunesse, Aziz Derouaz a mis en exergue l'importance de la création de cette nouvelle association qui regroupe les anciens membres du Conseil en vue de mobiliser les énergies pour leur donner l'opportunité de contribuer comme une force de proposition dans tous les domaines relatifs au développement national, notamment les questions intéressant les jeunes, insistant sur l'impératif de soutenir les jeunes dans les activités de jeunes, sportifs et sociales.

M. Derouaz a valorisé, dans ce cadre, l'idée de constitutionnalisation, de nouveau, du Conseil supérieur de la jeunesse en vue de donner aux jeunes l'opportunité de contribuer avec force à l'édification de la nouvelle Algérie et de créer un espace de contacts entre les jeunes et les anciens.

De son côté, Mouldi Aissaoui, ancien président du Conseil a exprimé son espoir de "continuer à travailler avec cette nouvelle association en vue de donner aux jeunes l'occasion de tirer profit des expériences et de l'expertise des anciens membres du Conseil lesquels ont fait preuve jadis de leur capacité de contribuer à la prise en charge des préoccupations des jeunes et à la préservation de la sécurité et de la stabilité du pays".

Membres de l'ancien Conseil supérieur de la jeunesse: accompagner les initiatives des jeunes pour une Algérie nouvelle
  Publié le : dimanche, 23 février 2020 09:20     Catégorie : Société     Lu : 72 foi (s)   Partagez