Print this page

La consécration de l'égalité et l'implication dans la prise de décision, principaux défis de la femme africaine

Publié le : dimanche, 16 février 2020 10:24   Lu : 19 fois
  • Partagez
La consécration de l'égalité et l'implication dans la prise de décision, principaux défis de la femme africaine

ALGER- La consécration de l'égalité des sexes et l'implication de la femme dans la prise de décision constituent les principaux défis de la femme africaine, a souligné samedi à Alger, Nouria Hafsi, Secrétaire générale de l'Union nationale des femmes algériennes (UNFA) et vice-présidente de l’Organisation Panafricaine des Femmes (OPF).

Lors du Congrès régional d'Afrique du Nord préparatoire au 10e congrès de l'OPF, prévu du 26 au 28 février en cours en Namibie, Mme Hafsi a précisé que l'organisation fait face à "des défis majeurs" et que ce congrès constitue "une occasion propice" pour conférer davantage d'efficience aux prochaines étapes de l'organisation.

L'année 2020 doit être l'année de "la consécration de l'égalité des sexes et de l'implication de la femme africaine dans la prise de décision", a-t-elle dit, insistant sur la nécessité d'accompagner davantage la femme pour lui permettre d'accomplir des réalisations liées aux questions qui l'intéressent.

Par ailleurs, elle a exprimé le soutien de l'organisation au peuple palestinien dans sa lutte pour le recouvrement de sa liberté et l'établissement d'un Etat indépendant avec pour capitale Al Qods ainsi qu'aux femmes qui militent pour recouvrer leurs droits, à l'instar des femmes sahraouies.

Pour sa part, la ministre sahraouie, Fatima Mehdi, en sa qualité de membre du bureau exécutif de l'OPF a évoqué le rôle de le femme africaine dans la mise en œuvre de l'agenda 2063 de l'Union africaine (UA) et sa contribution à la réalisation des questions qui intéressent la femme dans le continent africain, notamment "la consécration de l'égalité" et "l'implication de la femme africaine dans divers domaines".

Pour la responsable sahraouie, l'OPF est appelée à revoir ses mécanismes d'action pour une plus grande cohérence avec les objectifs du millénaire et décisions de l'UA.

La question du combat pour la liberté et la paix constitue le principal objectif de la création de l'OPF, a-t-elle dit, appelant l'organisation à jouer un rôle plus important pour mettre fin au colonialisme au Sahara Occidental".

La responsable sahraouie a qualifié la rencontre régionale préparatoire au 10e congrès de l'OPF de "pas positif", saluant "l'esprit de solidarité" dont fait preuve l'Algérie pour aider les peuples à décider de leur destin.

De son côté, la président de l'Union nationale de la femme tunisienne (UNFT), Radhia Jerbi a souligné que le 10e congrès de l'OPF intervient dans "une conjoncture exceptionnelle", à l'instar de la propagation de conflits et de différends dans certaines régions du continent ainsi que certains indicateurs d'analphabétisme et de chômage, notamment chez la femme.

Elle a mis l'accent sur l'impératif d'un échange d'expertises entre les unions des femmes dans la région pour tirer profit des expériences réussies de manière à réaliser les objectifs communs, d'une conjugaison des efforts outre l'élaboration d'une stratégie unifiée à soumettre au prochain congrès.

Pour sa part, la présidente du comité de création de l'Union générale de la femme libyenne, Aziza Abdallah Maagaf a indiqué que le 10e congrès de l'OPF "intervient au moment opportun pour évoquer le rôle de la femme en Afrique du Nord et les conditions dont elle souffre.

Elle considère que la femme joue un grand rôle en matière d'établissement de liens sociaux et d'instauration de la paix dans le continent".

 

La consécration de l'égalité et l'implication dans la prise de décision, principaux défis de la femme africaine
  Publié le : dimanche, 16 février 2020 10:24     Catégorie : Société     Lu : 19 foi (s)   Partagez