ORAN - L’observatoire régional de la santé d’Oran (ORS) vient d’achever une étude préliminaire sur le moustique tigre qui a touché la daïra d’Ain Turck (Oran ouest) où l’espèce avait été déjà signalée en 2015, a-t-on appris de Hamadouche Redouane, hygiéniste spécialisé à l’ORS.

ALGER - La formation à "l’alerte précoce" pour lutter contre les moustiques à transmission virale, dont le moustique tigre, a fait l'objet d'un débat lors d'un atelier international qui s'est ouverte dimanche à Alger, a indiqué le Pr Zoubir Harrat, directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA).

TIZI-OUZOU - La Direction de la santé et de la population (DSP) de la wilaya de Tizi-Ouzou a lancé mardi une large campagne de proximité pour sensibiliser la population locale sur le moustique tigre et l'initier aux mesures de prévention afin de se prémunir contre les nuisances de cet insecte qui a proliféré dans les régions côtières ces dernières semaines, a-t-on appris d'un responsable à la DSP.

ALGER - Le Directeur de la prévention au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Dr. Djamel Fourar, a affirmé samedi à Alger, que le moustique tigre "ne constituait pas un danger pour la santé publique, si ce n'est quelques désagréments se manifestant par des démangeaisons et apparition de cloques".

ALGER - Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a rappelé dimanche aux citoyens les mesures à prendre pour contribuer à la prévention et la lutte contre la prolifération du moustique tigre, tout en assurant qu'"aucun cas de maladie transmissible" par ce moustique n'a été enregistré en Algérie.

TIPASA- La direction de la santé, de la population et de la réforme hospitalière de Tipasa a lancé un appel en direction des collectivités locales, en vue de l’intensification des campagnes de lutte contre les moustiques, suite à l’apparition du moustique tigre au niveau de deux communes de la wilaya, a-t-on appris, jeudi, auprès du directeur du secteur.

ALGER- Les établissements de santé n’ont pas enregistré, en 2019, de déclarations liées aux piqûres d’individus par le moustique tigre, a affirmé lundi à Alger, Dr Djamel Fourar, directeur général de la prévention au ministère de la Santé, faisant état d’un dispositif de veille et de lutte contre la prolifération de cet insecte.

ALGER- Des experts en entomologie et maladies transmissibles de l’institut Pasteur et du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière ont mis l'accent, lundi à Alger, sur la nécessité d’éliminer les déchets ménagers et les eaux stagnantes, et ce, pour mettre fin aux nids du moustique tigre et diminuer leur prolifération.   

ALGER - La présence d'Aedes albopictus, communément appelé moustique tigre, une espèce introduite en Europe dans les années 1990 et qui ne cesse de se propager d'un pays à l'autre, a été signalée depuis son apparition en Algérie en 2010 dans quatre wilayas: Tizi-Ouzou, Oran, Alger et Jijel, indiquent les services spécialisés de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA).

ALGER- Les Algériens sont conviés à s’impliquer dans la lutte contre la prolifération du moustique tigre, présent en Algérie depuis 2010 et signalé depuis quelques mois dans divers quartiers de la capitale notamment depuis 2016, et ce, à travers l’élimination des foyers dans lesquels ils pullulent, ont plaidé mercredi à Alger, des spécialistes de la santé.