BECHAR - Le Centre régional anticancéreux de Bechar (CAC) vient d’être renforcé par un nouveau staff de spécialistes en radiothérapie, a-t-on appris samedi du responsable de cette structure hospitalière.

TIARET - La première pierre d’un centre anti cancer (CAC) a été posée mercredi à Tiaret dans le cadre de la célébration de la journée internationale des travailleurs.

ORAN - Un programme de dépistage du cancer du sein plus efficace doit être établi, à l’instar du programme de dépistage du cancer du col de l’Utérus qui a prouvé son efficacité, a insisté jeudi à Oran le chef de service d’épidémiologie et médecine préventive à l’Etablissement hospitalo-universitaire (EHU), Nori Midoun.

ORAN - Les nouvelles thérapies dans le traitement du cancer du sein sera le thème principal d’une rencontre organisée par la Société algérienne d’oncologie médicale (SAOM) jeudi prochain à Oran, a-t-on appris dimanche des organiseurs.

BATNA- Assurant la prise en charge des patients qui viennent de 20 wilayas de l’Est et du Sud du pays, le service de radiothérapie du Centre anti-cancer (CAC) de Batna connait une pression de plus en plus forte.

ALGER- Les spécialistes en oncologie et travailleurs du corps paramédical activant dans le domaine de lutte contre le cancer ont plaidé, samedi à Alger, pour inclure l'oncologie dans le cursus pédagogique du corps paramédical.

PARIS - L'acrylamide, présent dans de nombreux aliments, pourrait contribuer à endommager l'ADN et ainsi augmenter le risque d'apparition de cancer, selon une étude publiée jeudi, qui ne permet toutefois pas d'affirmer le caractère cancérogène de cette substance.

PARIS - Quelque 45% des enfants atteints de cancer dans le monde échappent à tout diagnostic et ne sont donc pas soignés, selon une étude publiée mercredi.

ALGER - Le chef de service oncologie du CHU Hassani-Issad de Beni Messous, le Professeur Mohammed Oukkal a affirmé, samedi à Alger, que le progrès enregistré en médecine ces dernières années et l'acquisition de médicaments innovants par les établissements hospitaliers nationaux, avaient contribué "à l'amélioration du traitement sur les plans qualitatif et quantitatif".

ORAN - Une hausse sensible des cas de cancer du col de l’utérus a été relevée à Oran à la faveur du programme national de dépistage précoce (25.000 dépistages effectués jusqu'à 2018), a-t-on appris mercredi auprès de la direction de la santé et de la population.