PNS de lutte contre le Sida: inclure la prise en charge du phénomène de la violence

Publié le : lundi, 06 janvier 2020 15:43   Lu : 2 fois
PNS de lutte contre le Sida: inclure la prise en charge du phénomène de la violence

ALGER - Le réseau des associations d'aide aux sidéens a plaidé, lundi à Alger, pour l'introduction de la prévention et de la prise en charge du phénomène de la violence envers les catégories vulnérables les plus exposées au risque du SIDA au sein de la société, dans le Plan national stratégique (PNS) de lutte contre le SIDA élaboré par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière pour la période 2020-2024.

L'introduction de la prise en charge du phénomène de la violence envers les femmes exposées au risque du VIH figure parmi les principales revendications de cette catégorie pour assurer leur prévention sur les plans sanitaire et socio-psychologique, ont affirmé plusieurs associations, organisatrices d'un atelier de travail auquel a pris part l'ONUSIDA à Alger.

Selon les représentants de ces associations, des ateliers ont été organisés en 2018 et 2019 à Oran et à Alger qui ont été sanctionnés par plusieurs recommandations appelant les autorités publiques à protéger les femmes, en introduisant la prise en charge du phénomène de la violence dans le nouveau Plan national stratégique.

Entre autres recommandations contenues dans le projet "Learn" au profit des catégories les plus exposées au risque du SIDA, Dr Amel Zertal, experte dans le domaine, a mis l'accent sur la nécessité d'assurer un appui psychologique à ces catégories et de renforcer la formation en termes d'éducation sanitaire et de procréation.

Les médias ont un rôle important à jouer en matière de lutte contre le SIDA, la marginalisation et la discrimination en raison de certaines idées reçues sur cette maladie dans la société, a-t-elle affirmé.


Lire aussi: Le rôle central de la société civile dans la lutte contre le sida mis en avant


D'autre part, la spécialiste a rappelé la nécessité d'intégrer les catégories vulnérables dans le monde du travail et de leur assurer un accompagnement par des cellules d'écoute, la société civile, les institutions religieuses et les services en charge de la prévention contre le phénomène de violence dans la société comme la médecine légale.

La présidente de l'association "El Hayat" de lutte contre le SIDA, Nawel Lahouel a cité les différentes rencontres organisées dans le cadre des activités menées dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) en matière de lutte contre le phénomène de violence à l'égard des catégories les plus exposées à la maladie, affirmant que 8 pays de la région souffrent "particulièrement" de ce phénomène d'où l'importance de renforcer l'action associative pour y faire face.

Le président de l'association "Aids Algérie", Othmane Bourouba a salué l'action unifiée et la coordination des efforts entre les associations activant dans ce domaine, en vue de lutter contre la violence contre les personnes à risque basée sur le genre, en dépit des obstacles rencontrés sur le terrain en raison des préjugés.

Le directeur de l'ONUSIDA à Alger, Dr. Adel Saddam, organe de soutien et d'accompagnement des projets et activités des associations de lutte contre le SIDA a souligné l'impératif de poursuivre ses efforts pour changer les mentalités et assurer la prévention des sujets souffrant de la maladie, de la violence et de leur impact socio-psychologique.

Les dernières statistiques font état de 16.000 cas de VIH/SIDA, dont près de 7.000 femmes, a-t-il fait savoir.

PNS de lutte contre le Sida: inclure la prise en charge du phénomène de la violence
  Publié le : lundi, 06 janvier 2020 15:43     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 2 foi (s)   Partagez