Vers la création de diplômes d'études supérieures spécialisées en immunologie et allergologie

Publié le : dimanche, 15 décembre 2019 12:34   Lu : 72 fois
Vers la création de diplômes d'études supérieures spécialisées en immunologie et allergologie

ALGER- Le directeur des services de santé au ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Pr. Mohamed El Hadj a annoncé, samedi, la création de diplômes d'études supérieures spécialisées (DESS) en immunologie et allergologie.

S'exprimant à l'ouverture du 4e congrès d'allergologie, organisé sous le slogan "l'Allergie à l'ère moléculaire", le Pr. El Hadj a affirmé que "la création d'un DESS en allergologie au profit des médecins généralistes contribuera à l'élargissement de la prise en charge de cette pathologie en nette croissance de par le monde".

De son côté, le ministre de l'Emploi, du travail et de la sécurité sociale et président d'honneur de l'Académie algérienne d'allergologie (AAA), Pr. Hassan Tidjani Haddam, a salué le rôle de cette académie en matière de formation, de recherche scientifique et de thérapie, en vue de réduire les cas d'asthme et de rhinites.

S'appuyant sur les données avancées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le ministre a fait savoir que les Allergies occuperaient, à l'avenir, la quatrième place dans la liste des maladies chroniques, en raison de l'augmentation des facteurs de risque à l'instar de la pollution de l'air et la pollution industrielle, outre le changement du mode de vie et le recours aux produits chimiques.

Il a appelé les spécialistes dans ce domaine à accorder davantage d'importance aux allergies détectées notamment dans l'imagerie médicale pour éviter qu'elles ne se développent en maladie chronique", affirmant que la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) garantissait une couverture sanitaire globale aux assurés sociaux et ayants droit.

La ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fatima-Zohra Zerouati a annoncé l'installation, en 2020, d'un système de purification de l'air au niveau des grandes villes du pays en vue de lutter contre la pollution environnementale et aider les habitants à respirer un air pur, précisant que l'opération "Samae Safia" lancée à Alger, ces dernières années, est à l'arrêt en raison de l'absence d'équipements de maintenance".


Lire aussi: Les pathologies allergiques, une lourde charge pour le système de santé


De son côté, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Salim Raouf Bernaoui a appelé les spécialistes à encourager les différentes franges de la société à la pratique du sport.

Dans le même cadre, la ministre de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia a appelé à accorder davantage d'importance à la prise en charge des allergies notamment chez les personnes âgées.

Pour sa part,  le président de l’AAA, le Professeur Réda Djidjik a fait savoir que ces pathologies coûtent à l'Etat l'équivalent des coûts des maladies du VIH/Sida (syndrome d'immunodéficience acquise) et de la tuberculose réunies, précisant que ces maladies connaitront une augmentation de leur prévalence, en raison de la multiplication des facteurs de risque.

Vers la création de diplômes d'études supérieures spécialisées en immunologie et allergologie
  Publié le : dimanche, 15 décembre 2019 12:34     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 72 foi (s)   Partagez