PCH: quatre annexes dans les wilayas du Sud dès janvier 2020

Publié le : dimanche, 17 novembre 2019 10:13   Lu : 7 fois
PCH: quatre annexes dans les wilayas du Sud dès janvier 2020

ALGER - Quatre (4) annexes régionales de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) seront ouvertes dans les wilayas du Sud à compter de janvier 2020, a annoncé, samedi, Tarik Djaaboub, Directeur général de la PCH.

Dans un entretien accordé à l'APS, M. Djaaboub a affirmé que "quatre nouvelles annexes, seront ouvertes en janvier 2020 dans les wilayas d'Adrar, Tamanrasset, Ouargla et Laghouat, en application des instructions du Gouvernement relatives au renforcement des régions du Sud et des Hauts-Plateaux avec ces pharmacie régionales", dans le but de rapprocher le secteur de la santé du citoyen.

Evoquant l'enregistrement d'une pénurie de produits pharmaceutiques de temps à autre, M. Djaaboub a précisé que "la PCH œuvre à approvisionner les établissements hospitaliers avec ces produits vitaux, notamment lorsque les établissements formulent leurs demandes au bon moment, citant dans le même contexte les facteurs qui empêchent l'arrivée de ces produits au malade au moment propice".

Parmi ces facteurs, il a cité le transfert "de l'usine du fournisseur vers un autre pays ou l'enregistrement de ruptures dans la matière première, ou encore le non-respect par le fournisseur de ses engagements vis-à-vis du client".


Lire aussi: Levée du gel sur les projets du secteur de la santé dans les wilayas du Sud et des Hauts plateaux


Affirmant que la PCH "a pris les mesures préventives nécessaires pour garantir la disponibilité de ces produits, en prévoyant une réserve de six mois pour ne pas pénaliser les établissements hospitaliers", le DG de la PCH a imputé l'enregistrement de ruptures à la "responsabilité des établissements hospitaliers". 

S'agissant du retard accusé dans l'introduction des traitements immunitaires qui s'inscrivent dans le cadre des médicaments innovants destinés à la prise en charge des cancéreux, M. Djaaboub a précisé que "ce traitement, bien que couteux, sera bientôt disponible et ce après le lancement d'un appel d'offre et dès que les professeurs prescripteurs trouvent un accord sur les centres de référence dédiés à cet effet".

Par ailleurs, le même responsable a précisé que les cancéreux bénéficient d'autres médicaments aussi importants que les médicaments innovants.

A cette occasion, il a rappelé que les médicaments destinés au traitement du cancer et de l'hémopathie "détiennent à eux seuls 60 % du budget de la PCH".

Concernant les créances de la Pharmacie détenues par les établissements publics hospitaliers (EPH), M. Dja boub les a qualifié "d'ordinaires" pour toute entreprise commerciale ayant une clientèle à l'image de la PCH, affirmant, dans ce cadre, que ces créances tantôt en hausse et tantôt en baisse "n'impactent nullement les activités de la PCH étant donné que le gouvernement a tenu deux réunions ministérielles respectivement en 2011 et 2018, lors desquelles la Pharmacie a pu bénéficier de crédits bancaires sans intérêt à long terme".


Lire aussi: Des mesures pour la prise en charge sanitaire des habitants du Sud et des Hauts plateaux


Créée en 1994, la PCH est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) placé sous la tutelle du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

Elle a pour mission le stockage, l'approvisionnement et la distribution des produits pharmaceutiques aux établissements publics hospitaliers, aux clinques privées et aux établissements de santé militaire, de la Sûreté nationale, de la protection civile et des établissements de rééducation.

La PCH dispose de cinq annexes à savoir Alger, Annaba, Oran, Biskra et Bechar en attendant d'autres nouvelles en 2020 au niveau des wilayas d'Adrar, Tamanrasset, Ouargla et Laghouat.

S'agissant de l'approvisionnement de l'établissement de santé, la PCH dispose de 190 fournisseurs dont 74 locaux et 116 étrangers, alors que sa clientèle s'élève à 1255 clients dont 584 établissements publics de santé et 671 cliniques privées.

La Pharmacie centrale des hôpitaux veille également à assurer un stock stratégique de médicaments essentiels pour y recourir le cas échéant notamment lors de crises telles que les épidémies et les catastrophes naturelles.

PCH: quatre annexes dans les wilayas du Sud dès janvier 2020
  Publié le : dimanche, 17 novembre 2019 10:13     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 7 foi (s)   Partagez