Energies renouvelables: l'Université "USTO-MB" d'Oran met le cap sur la production de silicium

Publié le : mardi, 12 novembre 2019 16:49
Energies renouvelables: l'Université "USTO-MB" d'Oran met le cap sur la production de silicium

ORAN - Un nouveau projet dédié au développement des technologies solaires est porté par l'Université des sciences et de la technologie d'Oran "Mohamed Boudiaf" (USTO-MB) dans le cadre d'un partenariat inscrit au titre de la coopération scientifique algéro-japonaise, a-t-on appris mardi lors d'un colloque international consacré aux énergies renouvelables.

Il s'agit d'un projet de collaboration scientifique algéro-japonaise au titre du programme de "Partenariat dans la recherche scientifique et technologique pour le développement durable (SATREPS)", a précisé le professeur-chercheur Amine Boudghène-Stambouli dans une conférence donnée lors de cette rencontre ouverte lundi à l'auditorium de l'USTO-MB.

La production de silicium et des cellules photovoltaïques constituent les deux domaines ciblés dans le cadre de ce projet intervenant dans le sillage d'une précédente action de collaboration algéro-japonaise intitulée "SSB" (Sahara Solar Breeder / élevage de stations solaires).

Le programme "SSB" s'est déroulé sur une période de 5 années, donnant lieu en 2015 à l'étude de faisabilité d’un projet d’envergure de production électrique à partir du Sahara en vue de son acheminement vers le nord du pays, via les câbles supraconducteurs, a rappelé Pr Stambouli qui avait assuré le management technique de cette opération.

Le "SSB", a-t-il souligné, a aussi permis d'ériger l'USTO-MB au rang de premier établissement universitaire algérien producteur de silicium, et ce, suite à sa dotation en juin 2015 d'un équipement de haute technologie appelé "four à induction".

Le projet à venir au titre du "SATREPS" permettra à l'USTO-MB et à ses partenaires parmi les universités japonaises de joindre leurs efforts dans la recherche axée sur "la mise au point de nouvelles techniques à même d'élever davantage le niveau de pureté du silicium produit", a fait valoir Pr Stambouli.

La disponibilité des matières premières constitue un atout important pour la production de silicium à l'USTO-MB qui dispose, à cet égard, du sable saharien et de la roche "diatomée" contenue dans le gisement de Sig (wilaya de Mascara), a-t-il soutenu.

L'intérêt de ce projet scientifique a été également mis en relief par la rectrice de l'USTO-MB, Nacéra Benharrats, soulignant qu'il cadre parfaitement avec la stratégie nationale dédiée à la transition énergétique.

Une trentaine d'experts de différents pays participent au colloque international sur les énergies renouvelables et la conversion d'énergie, ouvert dimanche pour trois journées de conférences et ateliers techniques à l'auditorium de l'USTO-MB.

Energies renouvelables: l'Université "USTO-MB" d'Oran met le cap sur la production de silicium
  Publié le : mardi, 12 novembre 2019 16:49     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 12 foi (s)   Partagez