Alger: Une opération de reboisement lancée par l'ANBT au niveau du barrage de Douira

Publié le : samedi, 26 octobre 2019 17:14   Lu : 2 fois
Alger: Une opération de reboisement lancée par l'ANBT au niveau du barrage de Douira

ALGER - L'Agence nationale des barrages et transferts (ANBT) a lancé samedi une opération de reboisement au niveau du barrage de Douira (Alger) dans le cadre du programme national de plantation de 43 millions d'arbres, placé sous le slogan "un arbre pour chaque citoyen".

Selon son directeur général, Arezki Beraki, l'agence est directement concernée par cette opération de reboisement qui permet de lutter contre l'érosion du sol et l'invasion des barrage.

"Nous avons des bassins versants qu'il faudra reboiser", a-t-il déclaré sur place, en précisant que l'ANBT a lancé depuis 2016 à début 2019 sa campagne de reboisement qui a permis de planter plus de deux millions d'arbres au niveau des barrages et escompte dépasser l'objectif de 2 millions d'arbres supplémentaires de différentes espèces d'ici fin 2020.

Des fonctionnaires de l'Agence et des écoliers ont été associés à cette opération pour les sensibiliser sur l'importance des arbres pour la protection des sols et pour l'environnement d'une manière générale.   

Pour répondre à la demande croissante en plantes et arbustes dans le cadre de la réalisation de ce programme, l'ANBT a créer ses propres pépinières de plantes de différentes espèces et les arbres fruitiers.

"L'agence dispose de quatre pépinières avec une capacité de production de 500.000 plantes/an, alors que d'autres pépinières sont en cours de réalisation parmi lesquelles la pépinière du barrage de Douéra ", a fait savoir M. Beraki.

D'une superficie de 2 hectares, la pépinière sera dédiée pour la culture exclusive de roses et de fleurs de différentes espèces afin embellir les espaces à proximité du barrage et les aménager en air de jeux et de détente pour le public.

En parallèle de cette opération de reboisement, une trentaine de canards ont été lâchés dans le barrage sous l'œil émerveillé des enfants.           

"Ces canards qui proviennent de centre cynégétique de Réghaïa permettent de protéger ces espèces tout en assurant la biodiversité de l'endroit", ont expliqué les responsables de cette initiative.

La chargée de communication de l'ANBT, Sabrina Smaïli, est revenu pour sa part sur l'importance des pépinières réalisées par l'Agence du fait qu'elle lui permettent de  planter massivement sans recourir à la Direction générale des forêts qui, elle, connait une forte demande en plantes et arbustes, vu l'envergure du plan national de reboisement.

S'agissant des pépinières déjà réalisées, Mme Smaïli en a énuméré quatre qui sont déjà opérationnelles.

Il s'agit de la pépinière du Barrage Kramis de la wilaya de Mostaganem d'une superficie d'un hectare qui regroupe de multiples espèces dont le l'acacia, acacia épineux, les Pins d'Alep, les palmiers de décor, les eucalyptus, les figuiers ainsi que des arbres fruitiers (pêches, abricotiers et coings).

Celle du barrage Sidi M,hamed Ben Taïba, de Ain-Defla d'une capacité de production de 150.000 arbustes de plusieurs espèces forestiers (Caroubier, cypris vert, pins, pins d'Alep, acacia, mimosa, amandier, olivier) et quelques fruits (vigne, grenadier, murier et figuier).

Egalement la pépinière du barrage de Keddara de Boumerdes qui a distribué 84.000 arbres entre 2017 et 2018 de différentes espèces dont les arbres fruitiers (murier, grenadier, pommier, prunier ..) ainsi que des plantes d'ornement (fleurs de Chine, rose, fleurs pervenches... ) et enfin la pépinière du barrage Ain Zada de la wilaya de Bordj Bou Arreridj qui produit le pins d'Alep et cyprès.

Par ailleurs, Mme Smaïli s'est étalé sur le programme de quatre nouvelles pépinières lancées par son agence pour l'année 2019-2020.

Le programme porte sur la réalisation de pépinières d'envergure régionale au niveau des barrages dont celle de Douéra pour la culture de roses et de fleurs.

Il s'agit aussi de la  pépinière de de Béni Haroun (Mila), de Koudiat Rosfa (Tissemsilt) et de  Prise de Chelif (Mostaganem).            

Face à l'ampleur des surfaces à protéger et à traiter, l'administration forestière de l'ANBT a réalisé 28 études d'aménagement des bassins versants, sur une superficie de 3,7 millions d'hectares, selon les informations affichées sur place par l'Agence.

"Les différents actions réalisées sur une superficie de 3 millions d'hectares, ont permis de traiter 600.000 hectares", indique le même document.

La même source a rappelé par ailleurs que le programme de reboisement élaboré pour une période de 20 ans, qui a été adopté en 1999 prend en charge le volet de lutte contre l'érosion et la protection des bassins versants.

Le plan concerne les barrages en cours de construction, et les barrages mis récemment en exploitation, a-t-on ajouté.

L'objectif global de ce plan est de reboiser 1.245 900 hectares dont 562.000 hectares, soit 45 %, à réaliser dans le cadre de la protection et la mise en valeur des périmètres de bassins versants en zone de montagne.

La superficie réalisée dans le cadre de ce plan au niveau des bassins versants est de 205.314 hectares , soit 36 % du volume prévu, a-t-on indiqué.

Alger: Une opération de reboisement lancée par l'ANBT au niveau du barrage de Douira
  Publié le : samedi, 26 octobre 2019 17:14     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 2 foi (s)   Partagez