Les préparatifs du baccalauréat professionnel à un stade avancé

Publié le : mardi, 22 octobre 2019 18:34   Lu : 12 fois
Les préparatifs du baccalauréat professionnel à un stade avancé

TIPASA - Les préparatifs relatifs au baccalauréat professionnel sont à un stade "très avancé", a dévoilé mardi à Tipasa le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Dada Moussa Belkhir.

"La commission en charge de la mise au point du cadre juridique et de la configuration de ce baccalauréat professionnel, a déjà accompli prés de 70 % de la tache qui lui a été confiée", a assuré le ministre dans une déclaration à la presse, à l’issue d’une visite de travail dans la wilaya.

Il a ajouté que la dite commission, qui "se réunit chaque semaine en coordination avec les services de la Fonction publique, et des secteurs de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur", verra l’adhésion d’autres départements ministériels, dont ceux de l’Industrie, l’Agriculture, le Tourisme et l’Energie.

Assurant, en outre, que le baccalauréat professionnel, bénéficiera du "même niveau d'évaluation" que le baccalauréat de l’enseignement secondaire, M. Dada Moussa Belkhir a souligné la mise au point en cours, par la commission suscitée, "des mécanismes juridiques y afférents, notamment concernant l’orientation directe des élèves, ou après un concours".

"Nous sommes en attente d’une réponse de cette commission au sujet de l’orientation directe des élèves non admis au BEM pour la préparation de ce BAC professionnel, ou de leur laisser le choix, parallèlement aux élèves ayant le niveau de 1ère année secondaire", a informé le ministre, à ce sujet.

La décision de lancement du BAC professionnel par le ministère de tutelle vise, en premier lieu "la résorption de la déperdition scolaire", a-t-il rappelé.

Le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels a souligné, à ce titre "l’impérative orientation de son secteur vers la formation à la demande", en coordination avec les ministères concernés et les entreprises économiques "suivant les priorités du marché du travail", et partant "offrir de meilleurs opportunités d’intégration professionnelle aux stagiaires", a-t-il estimé.

Cette orientation, a-t-il dit, "est en conformité avec les objectifs fixés par la tutelle, visant un taux de 80% de stagiaires dans le mode de formation par apprentissage, devenu désormais +prioritaire+ comparativement au mode résidentiel". Sachant que ce taux est de pas plus de 50% dans certaines wilayas, selon le ministre.

Concernant la rentrée de septembre dernier, Dada Moussa Belkhir a indiqué que la première évaluation de cette session fait cas de l’inscription pour la "première fois depuis plusieurs années, de plus de 358.000 stagiaires, à l’échelle nationale, dans différentes spécialités de formation".

Durant cette visite à Tipasa, le ministre, qui était accompagné du wali, a procédé à la baptisation d’un institut de formation professionnelle, ouvert cette année, du nom du "Chahid Erakiza Athmane", tombé au champ d’honneur en 1957. Il s’est, également, rendu au Centre d’excellence de formation dans les technologies de l’information et de la communication(TIC) de Bou Ismail.

Les préparatifs du baccalauréat professionnel à un stade avancé
  Publié le : mardi, 22 octobre 2019 18:34     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 12 foi (s)   Partagez