Plus de 36.000 bureaux de poste en Afrique dont une partie en état de délabrement avancé

Publié le : mardi, 10 avril 2018 18:45   Lu : 151 fois

ALGER - Quelque 36.000 bureaux de poste sont répartis à travers l'ensemble des pays africains, dont une partie est restée en état de délabrement avancé et non connecté à internet, selon le rapport d’activités du secrétaire général de l’Union panafricaine postale (UPAP) pour la période 2017/2018.

"La Poste africaine continue de maintenir une croissance raisonnable, forte de plus de 36.000 bureaux de poste répartis sur tout le continent. Cependant, une partie du réseau existant est restée en état de délabrement avancé et non connectée à internet", indique le rapport d'activité du SG de l'UPAP, Younouss Djibrine, rendu public lors de la 37ème session du Conseil d’administration de l’Union panafricaine des postes (UPAP).

Pour l'UPAP, malgré que la majorité des pays africains s'efforce d'améliorer les services au niveau des bureaux de poste, la capacité des postes de la plupart des pays africains à financer leurs projets "continue d’être un sérieux handicap", ajoutant que la plupart des réformes engagées "peine" à atteindre l'objectif de réforme du secteur.

"Néanmoins, l'engagement des Etats membres en faveur du service universel offre à la Poste la possibilité de poursuivre sa prestation de services inclusifs, de bénéficier toujours d'une confiance inestimable de la part des populations, confiance renforcée par une myriade de décisions prises au plus haut niveau de l’Union africaine par rapport aux projets postaux", relève-t-on dans ce rapport.

Un appel est ainsi lancé pour faire face au phénomène de la baisse continue des volumes du courrier, aux évolutions technologiques, à la concurrence déloyale dans le domaine.

 

Bonnes perspectives de croissance pour l'activité postale

 

Selon le rapport, depuis l'avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC), notamment de l'internet, "de bonnes perspectives de croissance s’ouvrent pour le secteur et renforcent sa capacité à opérer des adaptations et une diversification de ses produits et services en vue de répondre avec efficacité aux attentes de sa clientèle".

Les entreprises postales qui ont su intégrer les solutions technologiques dans leur gamme de services ont "dissipé les inquiétudes des différents acteurs de voir la poste supplantée du fait de nouvelles solutions de substitution", lit-on dans ce document, ajoutant que la technologie permet d'interconnecter les différents opérateurs qui peuvent dès lors échanger des données électroniques en temps réel.

L'UPAP estime que l’offre de services financiers de proximité que fournissent "plus de 91%" d’opérateurs postaux de manière autonome ou en partenariat avec des établissements financiers, "placent la Poste au deuxième rang parmi les promoteurs de l'inclusion financière".

Il est souligné l'impératif d'"intensifier le développement technologique, d’améliorer la gouvernance et d’adapter le cadre juridique et réglementaire du secteur, avec pour objectif d'insuffler la synergie tant recherchée en vue d’ouvrir la voie au changement structurant tant attendu".

L'union appelle, en outre, "à la mise en œuvre de stratégies et solutions postales intelligentes visant à intensifier le développement technologique, d’améliorer la gouvernance et d’adapter le cadre juridique et réglementaire du secteur s’avère impérative, avec pour objectif d'insuffler la synergie tant recherchée en vue d’ouvrir la voie au changement structurant tant attendu".

Ce conseil, dont les travaux au niveau des experts ont débuté samedi, gère les affaires de l’union entre les Conférences des Plénipotentiaires. Le travail du Conseil, qui relève de l'Union africaine (UA), est soutenu par celui des commissions administratives et techniques qui sont chargés d’une vaste gamme d’aspects des services postaux.

Plus de 36.000 bureaux de poste en Afrique dont une partie en état de délabrement avancé
  Publié le : mardi, 10 avril 2018 18:45     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 151 foi (s)   Partagez