Menu principal

Menu principal

Programme de vaccination: l'Algérie a réussi à éradiquer des maladies contagieuses

Publié le : mercredi, 21 mars 2018 10:45   Lu : 357 fois
Programme de vaccination: l'Algérie a réussi à éradiquer des maladies contagieuses
Photo APS

TISSEMSILT - Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui a affirmé, mardi à Tissemsilt, que l'Algérie a réussi les dernières années à éradiquer des maladies contagieuses grâce au programme de vaccination élargi.

Dans un point de presse en marge de sa visite d'inspection dans la wilaya, le ministre a souligné que ce programme élargi, qui intervient en application aux orientations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a permis ces dernières années de venir à bout des maladies infectieuses dont la poliomyélite chez les enfants, ajoutant que son ministère est sur le point d'éliminer le paludisme.

Mokhtar Hasballaoui a également noté que son département ministériel a enregistré "des cas de maladies infectieuses introduites de l'étranger", notant que l'Algérie s'est tournée vers des maladies non contagieuses causant des problèmes à l'instar des maladies du coeur et un nombre de cancers.


Lire aussi: Cas de rougeole et de rubéole: le ministère de la Santé appelle à la vaccination des enfants


Abordant les cas de rougeole enregistrés notamment dans les wilayas d'El Oued et Ouargla où la maladie s'est transformée en "épidémie", le ministre a imputé la propagation de cette maladie infectieuse à la non vaccination, signalant, à cet effet, 6 cas de décès suite à la rougeole enregistrés jusqu'à présent. "La prévention ne peut avoir lieu qu'à travers la vaccination", a-t-il souligné.

"Au cours des deux dernières années, nous avons enregistré des problèmes dans les campagnes de vaccination contre la rougeole, ce qui a donné lieu à des cas dans certaines régions du pays", a-t-il encore souligné, ajoutant que "grâce à l'efficacité et la rapidité des équipes d'intervention médicales, la situation s'est nettement améliorée avec une baisse des nouveaux cas dans les trois derniers jours.

Le même responsable a révélé que les 15 derniers jours, que plus de 260.000 enfants ont été vaccinés contre la rougeole, "ce qui reflète une prise de conscience des citoyens de l'efficacité du processus de vaccination et de mise en œuvre du calendrier obligatoire dans le cadre du programme élargi de vaccination, et que nous prenons très au sérieux sa concrétisation", a-t-il fait savoir.

D'autre part, le ministre a qualifié la question des spécialistes en gynécologie obstétrique de "problème national", faisant observer que des hôpitaux du pays ont un grand besoin de cette spécialité.

Mokhtar Hasbellaoui a ajouté, à ce titre, que son département ministériel a tracé un programme de formation pour les médecins généralistes dans cette spécialisé.

Quant aux besoins de l'établissement hospitalier public de Thniet El Hed (Wilaya de Tissemsilt) en matière de médecins obstétriciens, le ministre a souligné que cet établissement qu'il a visité "dispose de deux médecins généralistes qui ont demandé à être formés en gynécologie Obstétrique".


Lire aussi: La vaccination, le moyen le "plus efficace" pour se protéger de la grippe saisonnière


Lors de sa halte dans la même structure sanitaire, il a promis de fournir des médecins spécialisés en oncologie dans le but d'ouvrir prochainement un service dédié à cette spécialité, qui a d'ores et déjà été équipé avec l'aide des autorités locales.

Il a également annoncé l'ouverture dans les mois à venir d'un hôpital mère-enfant au chef-lieu de la wilaya, où il a appelé, lors de sa visite, à quelques modifications techniques à apporter avant de sa mise en service.

Au sujet de la revendication d'élus locaux liée à la levée du gel sur le projet d'un hôpital de 240 lits à Tissemsilt, M. Hasbellaoui a expliqué que la procédure s'opère suivant les besoins du système sanitaire de la wilaya.

Sur un autre chapitre, il a fait part que le gouvernement a alloué une enveloppe financière pour s'occuper des insuffisances constatées dans les services d'urgences médicales dans les établissements publics hospitaliers.

La visite du ministre dans la wilaya de Tissemsilt a été marquée par l'inauguration d'une école de formation paramédicale au chef-lieu de wilaya, où il s'est engagé de nommer un directeur et de prendre en charge les préoccupations des étudiants, notamment pour ce qui est de l'équipement de la structure et de l'ouverture d'un restaurant en son enceinte.

Mokhtar Hasbellaoui a également inspecté le nouveau service d'urgence médicale à l'établissement hospitalier public de Tissemsilt.

Programme de vaccination: l'Algérie a réussi à éradiquer des maladies contagieuses
  Publié le : mercredi, 21 mars 2018 10:45     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 357 foi (s)   Partagez