Hasbellaoui: réunir les conditions nécessaires à l’amélioration des prestations de santé

Publié le : lundi, 26 février 2018 19:51   Lu : 1 fois
Hasbellaoui: réunir les conditions nécessaires à l’amélioration des prestations de santé
Photo APS

ADRAR - Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, a mis l’accent lundi  à Adrar, sur la nécessité de réunir les conditions appropriées pour améliorer les prestations de santé et développer les structures médicales.

"Les hautes autorités du pays s’emploient à réunir toutes les conditions appropriées pour améliorer les prestations de santé publique et promouvoir les structures médicales à la satisfaction du citoyen", a affirmé M. Hasbellaoui lors de l’inspection de deux établissements publics hospitaliers (EPH) dans les communes d’Aoulef et de Reggane.

Après avoir rencontré des cadres médicaux, le ministre, qui a mis en valeur les efforts fournis par le corps médical dans la prise en charge des malades dans cette région de l’extrême Sud du pays, a souligné que les services de la santé étaient à l’écoute d'une manière permanente des préoccupations des personnels de la santé pour les prendre en charge et réunir les conditions nécessaires leur permettant de mener à bien leurs missions.

Il a fait savoir, à ce titre, que des démarches sont menées en coordination avec les collectivités de la wilaya pour dégager des logements et renforcer les structures de santé en équipements médicaux spécialisés.

M. Hasbellaoui a en outre souligné que le secteur s’est employé à mobiliser de grands moyens pour réunir les conditions idoines, dont les structures de santé, pour assurer un meilleur service dans le Sud du pays, avant de faire part de l’élaboration d’un dossier exhaustif pour l’examen des contraintes et carences relevées.

Le ministre de la Santé a, lors de cette visite de travail, procédé, dans la commune de Zaouiet-Kounta, au lancement des travaux d’un projet d’hôpital de 60 lits, avant d’inspecter à Adrar les chantiers du centre anticancéreux (CAC).

Livrable dans les deux prochains mois, cette structure médicale spécialisée, qui représente un acquis "important", est doté d’équipements médicaux les plus modernes pour assurer une meilleure prise en charge des malades de différentes régions du pays, a-t-il indiqué.

Le CAC d’Adrar est actuellement en phase d’expérimentation menée par des experts, et sera renforcé par un service d’anatomie interne, important maillon dans la prise en charge des cancéreux.

M. Hasbellaoui s’est, à cette occasion, félicité de la coopération entre le secteur et les autorités locales, notamment en matière de dégagement de logements de fonction pour les praticiens dans le but d’assurer la stabilité du corps médical et de promouvoir les prestations de santé dans la région.

Les chantiers de l’hôpital 240 lits, livrable en juin prochain, et l’hôpital psychiatrique d’Adrar, ont également été inscrits au programme de la visite du ministre de la Santé qui a suivi un exposé sur l’établissement public hospitalier EPH-Bouderghouma (120 lits), implantés au nouveau pôle médical de la ville d’Adrar.

La visite du ministre de la Santé, de la Population et de la réforme hospitalière dans la wilaya d’Adrar a été clôturée par l’inspection des conditions de formation à l’institut national de la formation paramédicale, qui accueille actuellement 800 étudiants.

Hasbellaoui: réunir les conditions nécessaires à l’amélioration des prestations de santé
  Publié le : lundi, 26 février 2018 19:51     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 1 foi (s)   Partagez