Le corps médical doit s’impliquer dans la mise en place d’un système de santé efficient

Publié le : lundi, 19 février 2018 18:36   Lu : 38 fois
Le corps médical doit s’impliquer dans la mise en place d’un système de santé efficient

MEDEA - Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, a estimé, lundi à Médéa, que le corps médical doit s’impliquer pleinement dans la mise en place d’un système de santé efficient et plus performant.

"Le corps médical est appelé à contribuer, à tous les niveaux de responsabilité, à la mise en place d’une nouvelle stratégie en matière de soins et de prise en charge des malades, afin d’arriver à un système de santé en mesure de garantir des prestations et une couverture sanitaire meilleures et plus performantes", a déclaré le ministre, en marge de sa visite d’inspection et de travail dans la wilaya de Médéa.

Hasballaoui a ajouté, dans ce contexte, que les gestionnaires des établissements hospitaliers, les chefs de services et le staff médical "ont la responsabilité de veiller sur la bonne coordination interservices", insistant, à cet égard, sur l’importance du suivi des recommandations des

conseils médicaux, de manière à améliorer constamment le niveau de prise en charge au sein des établissements hospitaliers.

Le ministre, qui avait entamé sa visite par l’inspection de l’unité de traitement du cancer, au sein de l’hôpital Mohamed Boudiaf, a indiqué que son département est en phase de réorganisation du schéma de soins national, affirmant que la future Loi sur la  santé, en préparation, aura un grand 


Lire aussi: Le Sénat adopte le protocole sur la sécurité sociale pour des soins de santé des Algériens en France


impact sur la santé de la population et permettra de solutionner les problèmes que connaît le secteur.

S’agissant de certaines perturbations enregistrées actuellement dans l’encadrement paramédical, Mokhtar Hasbellaoui a souligné que ce problème devrait être réglé "d’ici deux ans au plus tard", assurant que des dispositions ont été prises pour combler le déficit accusé en matière de médecins spécialistes.

Le ministre s’était déplacé, lors de sa tournée dans la wilaya de Médéa, au site d’implantation du futur projet du Complexe mère et enfants, sis au chef-lieu de wilaya, au site du centre anti cancer, à Ouzera, avant d’inspecter les différents services sanitaires, situés au niveau respectivement des hôpitaux de Médéa, Berrouaghia et Ain-Boucif.

A Tablat, ou M. Hasballaoui a visité le chantier du nouvel hôpital, dont le taux des travaux de réalisation avoisine les 65 %, M. Hasballaoui a insisté sur le respect du délai du projet, prévu pour la fin septembre de l’année en cours, selon les prévisions de la direction des équipements publics.

Le corps médical doit s’impliquer dans la mise en place d’un système de santé efficient
  Publié le : lundi, 19 février 2018 18:36     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 38 foi (s)   Partagez