Climat: la communauté internationale s'engage pour "une planète sans pollution"

Publié le : mercredi, 06 décembre 2017 17:51   Lu : 110 fois

NAIROBI - La communauté internationale s'est engagée mercredi à limiter la contamination de l'air, des sols, des rivières et des océans par des produits plastiques et chimiques, appelant à un changement radical dans la manière dont les biens sont produits et consommés.

Les représentants des gouvernements présents à la troisième Assemblée des Nations unies pour l'environnement, réunie depuis lundi à Nairobi, ont cherché à dégager la voie vers "une planète sans pollution".

"La pollution réduit la durée de vie de millions de gens chaque année", note la résolution adoptée mercredi par ce qui constitue le plus important forum international sur les questions environnementales.

"Chaque jour, neuf personnes sur 10 respirent un air qui excède les recommandations de l'OMS (Organisation mondiale de la Santé) pour la qualité de l'air et plus de 17.000 d'entre elles décèderont prématurément à cause de cela", ajoute ce texte.

Par cette déclaration, les gouvernements s'engagent  à promouvoir une productivité économique durable" et à encourager "des modes de vie (plus) durables", en facilitant le recyclage des produits et en réduisant les déchets.

"Ce que nous devons faire, c'est aller concrètement vers un plan d'action", a déclaré à la presse Ibrahim Thiaw, le directeur adjoint du Programme de l'ONU pour l'environnement (PNUE).

"Certaines de ses actions devront tenir à la manière dont nous produisons et dont nous consommons", a-t-il ajouté. "Nos modes de production et de consommation devront changer", a insisté M. Thiaw.

Selon lui, cela implique des "politiques très claires" à un niveau national et local, comme le simple fait d'interdire l'utilisation de sacs plastiques non réutilisables.

"Chaque année, nous déchargeons entre 4,8 et 12,7 millions de tonnes de plastique dans nos océans et générons plus de 40 millions de tonnes de déchets électroniques", ont souligné les représentants à cette Assemblée.

L'UNEP a affirmé avoir reçu 2,5 millions de promesses de lutte contre la pollution, émanant de gouvernements, de municipalités, d'entreprises et de personnes individuelles.

Elles incluent notamment des engagements -  non-contraignants - à interdire les sacs plastiques, à freiner la pollution de l'air ou à favoriser les transports écologiques.

Si ces engagements sont respectés, ils pourraient permettre à 1,4 milliard de personnes de respirer de l'air pur, selon Jacqueline McGlade, qui a co-écrit un rapport sur la pollution présenté devant l'Assemblée.

La pollution est devenue la première cause de décès des êtres humains, tuant quelque 9 millions de personnes par an, soit un sixième des morts dans le monde, a-t-il été annoncé cette semaine à Nairobi.

Les 193 pays membres de l'ONU sont aussi partie à l'Assemblée des Nations unies pour l'environnement.

Climat: la communauté internationale s'engage pour "une planète sans pollution"
  Publié le : mercredi, 06 décembre 2017 17:51     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 110 foi (s)   Partagez