Oran: reprise des interventions d'implantation cochléaire après sept mois d’arrêt

Publié le : mercredi, 21 octobre 2020 17:06
Oran: reprise des interventions d'implantation cochléaire après sept mois d’arrêt

ORAN - Les opérations de pose d’implants cochléaires au profit des patients souffrants de problèmes de surdité ont repris au Centre hospitalo-universitaire (CHU) d’Oran après plus de sept mois d’arrêt à cause de la pandémie de Covid-19, avec la programmation de 25 interventions en trois jours, a-t-on appris de la cheffe de service ORL de cet établissement sanitaire.

  Ainsi, onze implants ont été réalisés mardi, 10 patients seront opérés mercredi et 4 durant la journée de jeudi, a indiqué, à l’APS, le Pr Zoubida Serradji.

Les dernières opérations de pose d’implants cochléaires remontent au 11 mars dernier, soit un jour avant le confinement sanitaire de prévention contre la pandémie de Covid-19, a-t-elle rappelé, soulignant qu'"avec la reprise des activités dans les différents services médicaux- chirurgicaux, nous avons aussi pensé à programmer des patients qui attendent depuis plusieurs mois".

Pour elle, il y avait obligation d’agir, car des malades étaient déjà programmés en avril dernier et tout retard pourrait influer très négativement sur leur état. "Dès la réception d’implants, nous avons programmé ces malades pour intervention", a-t-elle déclaré, faisant savoir qu'en tout, 144 implants ont jusqu'à présent été posés depuis fin 2018, sauvant ainsi des enfants et même des adultes de la surdité.

Le service reçoit, selon sa responsable, des patients de toutes les wilayas du pays, de Tébessa, Batna, Sétif, Mostaganem, Ouargla, Béchar, Illizi, entre autres. Cette reprise va permettre d’alléger, un tant soit peu, de satisfaire une liste d’attente déjà très longue. "Plus de 500 patients attendent d’être implantés".

Dans ce sens, elle a souligné qu’il y a beaucoup plus d’urgence actuellement dans ce domaine car des enfants scolarisés et même des adultes présentent des surdités brusques. "Nous recevons ces derniers temps des enfants scolarisés qui perdent subitement et de manière brusque le sens de l’ouïe, sans pour autant être victimes de méningite, cause connue de la perte de ce sens", a-t-elle fait remarquer.

Des enfants en cycles primaire, moyen ou secondaire, même des étudiants universitaires présentent des surdités évolutives jusqu’à la surdité totale appelée "cophose" sans être victimes de méningite, a-t-elle indiqué, soulignant "nous ignorons pour le moment les causes, mais il existe urgence d’intervenir dans ce sens".

"Ces interventions ont été possibles grâce à la coopération du Dr Farid Boudjenah du CHU de Béjaïa, qui a plus d’expérience dans ce genre d’interventions, mais aussi au directeur du CHU d’Oran qui nous a beaucoup aidé pour l’acquisition des implants cochléaires", a conclu le Pr Serradji.

Oran: reprise des interventions d'implantation cochléaire après sept mois d’arrêt
  Publié le : mercredi, 21 octobre 2020 17:06     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 0 foi (s)   Partagez