Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme

Publié le : mercredi, 30 septembre 2020 16:10
Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme

OUARGLA- L'accroissement sensible du nombre de cas de paludisme dans le Sud du pays, plus d'un millier, tous importés, a été favorisé par la migration clandestine, donc incontrôlée, et l'attrait de la disponibilité et la gratuité des soins en Algérie, selon les services de la Santé de wilayas du Sud, touchées par le phénomène.

Tamanrasset, la plus touchée, avec 918 cas signalés depuis le début de l'année, dont 800 durant le seul mois de septembre, recense des cas d'importation de pays voisins affectés ces derniers temps par une recrudescence de la maladie, a indiqué le chef de service des maladies infectieuses, Dr. Lyès Akhamoukh.

Le spécialiste a expliqué l'accroissement des cas de paludisme importés par la disponibilité et la gratuité des soins en Algérie, dont Tamanrasset et d'autres régions du Sud constituent les premiers points d'accès en provenance de pays du voisinage Sud du pays.

Quatre (4) décès de la maladie sont déplorés depuis le début de l'année, dont trois (3) en septembre seulement, a précisé le responsable, faisant état aussi de cinq (5) personnes actuellement dans un état grave, dont quatre (4) en soins intensifs.

Dr. Akhamoukh a fait part aussi de la décision de création d'un observatoire régional de santé publique et de maladie tropicale, où seront effectuées des analyses et des études de suivi de l'évolution de ces maladies dans la région et dans le Sahel.

Dans la wilaya d'Illizi où 90 cas importés sont signalés depuis fin août dernier, le directeur de la Santé a annoncé l'ouverture d'une enquête épidémiologique approfondie, avec la prise de mesures rigoureuses à travers la wilaya afin de circonscrire la maladie.

Dans une déclaration à l'APS, Dr. Ahmed Zenati a précisé que ces cas sont relevés parmi les immigrants clandestins issus de pays voisins et entrés illégalement en Algérie via la région frontalière de Djanet, ajoutant qu'ils ont tous bénéficié d'une prise en charge médicale, avec un renforcement du contrôle médical dans les zones urbaines.

Dr. Zenati a relevé, par ailleurs, la disponibilité, et en quantité suffisante, de médicaments spécifiques destinés au traitement de cette maladie.


Lire aussi: Cas de paludisme importés dans le sud du pays: le dispositif de surveillance renforcé


Dans la wilaya de Ghardaïa, plusieurs cas "importés de pays du Sahel, ont été dépistés depuis le 23 sept courant et sont pris en charge par les services de la santé à El-Menea et Ghardaïa, et de nombreux praticiens locaux formés au préalable sur les maladies dites tropicales estiment que l'apparition de ces cas de paludisme et porteurs de parasites peut dissimuler d'autres cas.

Des médecins de la wilaya de Ghardaia ont été instruits d'être vigilants et de pratiquer le dépistage par la goutte épaisse, une technique de concentration d'hématies en vue de rechercher le paludisme dans le sang, à chaque cas ayant une forte fièvre inexpliquée.

"Les antipaludéens sont disponibles au niveau des structures de prise en charge et un stock de sécurité a été renforcé au niveau des wilayas du Sud, en prévision de la survenue d'autres cas", souligne un communiqué du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

De même, "le dispositif de surveillance a été renforcé, notamment, par le dépistage actif, la détection et la prise en charge précoce des cas. A cela s'ajoute la mise en application des mesures appropriées de lutte anti vectorielle".

Le ministère de la Santé assure, en coordination avec les directeurs de la santé et de la population des wilayas concernées, "le suivi et les mesures mises en place pour faire face à cette situation", conclut le communiqué.

Media

Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme
  Publié le : mercredi, 30 septembre 2020 16:10     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 195 foi (s)   Partagez