Enseignement supérieur: des modes de formation accompagnant les exigences de développement, priorité du secteur

Publié le : mardi, 29 septembre 2020 19:49   Lu : 75 fois
Enseignement supérieur: des modes de formation accompagnant les exigences de développement, priorité du secteur

ANNABA- Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, a affirmé mardi à Annaba que "la diversification des méthodes d’enseignement universitaire et le recours à de nouveaux modes de formation qui accompagnent les exigences de développement et l’évolution scientifique et technologique constituent les priorités du programme de son département sur le court et le moyen terme".

"L’orientation vers ces objectifs repose sur une nouvelle approche qui tend à accorder aux universités davantage d’indépendance dans la gestion et à élargir leur pouvoir discrétionnaire et leur marge d’initiatives", a précisé le ministre dans l’allocution prononcée au pôle universitaire Ahmed El Bouni devant les enseignants, étudiants et cadres de l’université Badji Mokhtar au cours de sa visite de travail dans la wilaya en compagnie du ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’économie de la connaissance et des start-up, Yacine El Mahdi Oualid.

Il a également déclaré que son département est déterminé à "booster la recherche scientifique et technologique et à relier les laboratoires de recherche aux entreprises économiques et industrielles outre l’encouragement de la culture entrepreneuriale dans le milieu universitaire pour inciter les universitaires à investir dans l’innovation et les Starts-up".

M.Benziane a ajouté à ce propos que "son département œuvre à coordonner avec le ministère délégué chargé de l’économie de la connaissance et des Starts- up", estimant que "le secteur de l’enseignement supérieur est tenu de relever les défis de qualité et d’accompagnement des aspirations de la société vers le développement et la prospérité".

De son côté, le ministre délégué chargé de l’Economie de la Connaissance et des start-up, Yacine El Mahdi Oualid, a passé en revue, dans son intervention à la même rencontre, les dispositions légales et incitatives prises pour encadrer et encourager les porteurs d’idées innovantes à lancer leurs propres start-up.

Il a réitéré la disposition des pouvoirs publics à encourager ces start-up, estimant que "le capital de connaissances des diplômés universitaires constitue une ressource immense susceptible d’être investie dans les domaines divers pour créer de la valeur ajoutée".


Lire aussi: Année universitaire 2020-2021: le projet de protocole présenté aux partenaires sociaux


Les deux ministres ont présidé au cours de leur visite de travail la cérémonie d’inauguration d’un bloc regroupant 25 laboratoires de recherche au pôle universitaire de Sidi Amar et un centre de recherche en environnement et développement durable avant de visiter une exposition sur les activités des laboratoires de l’université d’Annaba et les Start-up récemment créées dans la wilaya dans le cadre du dispositif d’aide à l’emploi de jeunes.

Ils ont aussi inspecté au complexe Sider El Hadjar la base technologique de recherche en sidérurgie et développement des métaux qui relevait du complexe avant son rattachement au ministère de l’Enseignement supérieur.

Les deux ministres se sont rendus, en outre sur les chantiers de réalisation de 5.000 places pédagogiques au pôle universitaire Ahmed El Bouni et au laboratoire de dépistage du covid-19, réalisé par l’université Badji Mokhtar dans le cadre de l’appui aux efforts de lutte contre ce virus.

Enseignement supérieur: des modes de formation accompagnant les exigences de développement, priorité du secteur
  Publié le : mardi, 29 septembre 2020 19:49     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 75 foi (s)   Partagez