Enseignement supérieur-Santé: les entreprises chargées des grands projets appelées à rattraper le retard

Publié le : mercredi, 02 septembre 2020 19:19
Enseignement supérieur-Santé: les entreprises chargées des grands projets appelées à rattraper le retard

ALGER- Le wali d'Alger, Youcef Chorfa a appelé mercredi les entrepreneurs chargés de la réalisation du pôle universitaire de la nouvelle ville de Sidi Abdellah, de l'hôpital de cardiologie pédiatrique et de l'Ecole supérieure de management des travaux publics au niveau de la circonscription administrative de Sidi Abdallah (Alger), à rattraper le retard accusé dans la réalisation de ces grands projets.

Lors d'une visite de travail et d'inspection dans ces trois chantiers relevant des secteurs de l'Enseignement supérieur et de la Santé, M. Chorfa a souligné l'impératif de "trouver des solutions rapides" au problème de disponibilité des matières premières, imputant la responsabilité du retard accusé aux entrepreneurs chargés de la réalisation de ces projets.

Selon les explications présentées au wali, le taux d'avancement des travaux du pôle universitaire ont atteint 55% concernant les sièges pédagogiques et 82% en ce qui concerne la réalisation de la résidence universitaire de 11.000 lits.

A ce propos, le wali d'Alger a mis en avant le rôle des sociétés sous-traitantes dans l'accélération du rythme de réalisation, les appelant au respect des clauses du contrat signé avec la wilaya.

Inspectant le chantier de réalisation de l'école de management des travaux publics à Sidi Abdallah, le responsable a mis en exergue l'impératif de surmonter, en septembre courant, les obstacles techniques entravant le projet dont les problèmes liés aux VRD. Il s'est dit, dans ce sens, prêt à présenter l'aide nécessaire aux entrepreneurs concernés pour dépasser tous les problèmes vu l'importance du projet.

Réalisée sur une superficie de 46.000 m² dont 22.000 construits, les travaux de cette école qui atteignent les 65% ont été entamée en juin 2018.

Inspectant le projet de réalisation de l'hôpital spécialisé en cardiologie pédiatrique à Maalma dont le taux d'avancement est de 65%, M. Chorfa a insisté sur la disponibilité impérative des équipements dans les trois prochains mois, exhortant les sous-traitants à la nécessité d'achever toutes les phases de réalisation dans un délai légal ne dépassant pas les 18 mois. 

Enseignement supérieur-Santé: les entreprises chargées des grands projets appelées à rattraper le retard
  Publié le : mercredi, 02 septembre 2020 19:19     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 223 foi (s)   Partagez