Print this page

Le Coronavirus poursuit sa propagation faisant des victimes et des dégâts collatéraux

Publié le : mardi, 25 février 2020 13:23   Lu : 17 fois
  • Partagez
Le Coronavirus poursuit sa propagation faisant des victimes et des dégâts collatéraux

ALGER - L'épidémie de pneumonie virale appelée communément le Coronavirus poursuit sa propagation à travers le monde provoquant des centaines de morts et des dégâts collatéraux incommensurables, selon l'OMS et des sources médiatiques.

"Au total 2700 décès ont été enregistrés et 80 000 cas de contamination à travers le monde", selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la santé, estimant que la situation est désormais "très préoccupante".

Selon le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, "la situation est très préoccupante". "Nous devons nous concentrer sur l'endiguement (de l'épidémie de nouveau coronavirus, ndlr), tout en faisant tout notre possible pour nous préparer à une éventuelle pandémie", a-t-il déclaré dans sa dernière intervention.

Ainsi, après la Chine où 2663 personnes ont trouvé la mort selon le dernier bilan, l'épidémie touche désormais plus d'une trentaine de pays répartis à travers tous les continents tuant au moins une trentaine de personnes, selon l'OMS.

Le continent le plus touché pour l'heure, selon l'organisation, est l'Asie.

Outre la Chine qui est touché de plein fouet, la Corée du Sud, l'Iran, l'Afghanistan, Bahrein, Koweit, Irak et le sultanat d'Oman ont tous enregistrés des décès ou des cas de contamination. La  Corée du Sud compte 893 patients contaminés et 8 morts, tandis que l'Iran a enregistré en moins d'une semaine après la détection du premier cas, 12 morts.


Lire aussi: Coronavirus fait 2.442 morts en Chine et se propage dans d'autre pays du monde 


En Asie, la panique a fini par rattraper presque la totalité des pays. Les pays comme la Turquie, l'Arménie, le Pakistan et Honk Kong sont tous sur le qui-vive.

En Europe, l'Italie reste le pays le plus touché par cette épidémie avec sept morts au contour et des dizaines de cas de contamination. La France arrive en deuxième position avec plusieurs cas de contamination repérés notamment dans les régions de Monaco, Bourges et dans l'Indre, selon des médias locaux.

En Italie, un cordon sanitaire autour d'une dizaine de villes du Nord  a été mis en place, tandis qu'en France des mesures de prévention des plus strictes ont été prises particulièrement dans les aéroports, ports et des endroits à forte affluence.

Les autres pays de l'Union européenne (UE) sont aussi dans leurs majorités sur leurs gardes, rapportent des sources médiatiques.

Les autres continents (Amérique et Afrique) n'ont pas connu des cas de contamination, mais des mesures draconiennes de prévention ont été prises.

 

Dégâts collatéraux incommensurables

 

Outre les dégâts énormes enregistrés dans le secteur économique dus notamment à l'arrêt de la production dans nombre d'usines dans les pays touchés par l'épidémie et le blocage par conséquent des échanges commerciaux avec les autres pays, le coronavirus a fini par avoir des répercussions négatives dans tous les secteurs et les domaines d'activité.

Dans le secteur économique, la Chine reste le pays le plus perdant, affirme-t-on, avec des milliards de dollars de pertes.

La directrice du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, a averti récemment que l'épidémie de coronavirus "pourrait mettre en péril la reprise" mondiale. Elle a fait savoir, à ce propos, que le FMI a déjà abaissé de 0,4 point sa prévision de croissance pour la Chine en 2020, à 5,6%. "La Chine étant la deuxième économie mondiale, ce repli devrait coûter 0,1 point de croissance au PIB planétaire", a-t-elle dit.


Lire aussi: Chine: des efforts "sans précédent" pour contenir l'épidémie du coronavirus


Au japon, l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo dégringolait de plus de 4% mardi matin à l'ouverture, première séance d'une semaine qui a débuté par une nette accélération mondiale de l'épidémie du coronavirus, ce qui a fait chuter les places mondiales lundi, jour férié au Japon.

Le secteur des transports est peut être le deuxième secteur qui en a subi le plus de pertes. En effet, de nombreux pays ont procédé à la suspension des vols et des voyages via la mer de et vers les pays touchés.

Les domaines de sport, du tourisme et de la culture ont tous subi des répercussions en raison de la maladie de coronavirus. En effet, plusieurs compétitions sportives et évènements culturels ont été annulés ou reportés.

Le Coronavirus poursuit sa propagation faisant des victimes et des dégâts collatéraux
  Publié le : mardi, 25 février 2020 13:23     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 17 foi (s)   Partagez