Coronavirus: appel à un registre national spécifique aux maladies nouvelles et émergentes

Publié le : mercredi, 19 février 2020 19:52   Lu : 78 fois
Coronavirus: appel à un registre national spécifique aux maladies nouvelles et émergentes

ALGER- La Commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle à l'Assemblée populaire nationale (APN), a appelé, mercredi à Alger, à la mise en place d'un registre national référentiel aux experts relatif aux maladies nouvelles et émergentes.

Dans les recommandations ayant couronné la Journée parlementaire sur "La politique de l'Algérie face aux nouveaux virus (exemple du Coronavirus)", la commission a mis l'accent sur l'impératif de "la mise en œuvre du Règlement sanitaire international (RSI), adopté par l'Algérie, relatif à l'évaluation précoce du RSI, outre la coordination entre les différents secteurs ministériels conformément à la décision relative à la création d'un centre national chargé de l'organisation sanitaire des urgences médicales à dimension internationale, son organisation et sa gestion".

La commission a plaidé pour "le réajustement des moyens de maitrise au niveau des centres régionaux principaux du pays et la création d'un centre national de contrôle et de lutte contre les maladies infectieuses, d'un réseaux de laboratoires référentiels au niveau national et d'une direction des laboratoires au niveau du ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière".

Elle a souligné, en outre, l'importance de "renforcer la communication et de créer des services cliniques régionaux pour la prise en charge des maladies fortement infectieuses dans tous le pays, outre de renforcer les capacités des personnels du secteur de la santé en matière de lutte contre ces maladies à travers l'introduction de moyens et de techniques modernes".

Par ailleurs, la commission de la santé a appelé à "la relance du système national informatisé d'information sanitaire et la promulgation des textes exécutifs et réglementaires relatifs aux maladies émergentes et aux nouveaux virus, comme le prévoit la nouvelle loi de santé de 2018, outre la création d'un centre de conseils et de vaccination internationale au niveau de tous les espaces de voyageurs".

Cette journée parlementaire a été animée par un groupe d'experts, dont le Pr. en gastrologie à l'université de Sétif, Abdelmadjid Lachhab, qui a appelé dans son intervention "à prendre des mesures préventives lors de l'apparition des maladies et des virus".

De son côté, le Pr. Yahia Mekki du laboratoire de référence des virus la Croix-Rousse dans la ville de Lyon (France), a évoqué le rôle du laboratoire dans le dépistage précoce et la meilleure maitrise de l'épidémie, mettant an avant l'importance de réunir davantage de moyens pour faire face au virus.

Le même expert a saisi cette opportunité pour rassurer les futurs hadjis, précisant, à ce propos, que l'accomplissement des rites du hadj de cette année sera le mois d'août, une période où la propagation du virus se dissipe en raison de la chaleur.

Pour sa part, Dr. Samia Hamadi de la direction de la prévention au ministère de la Santé, a présenté les mesures préventives prises par l'Algérie à travers la relance du dispositif d'alerte, de contrôle et de riposte contre les virus, outre des équipements de contrôle au niveau des aéroports, des ports et des frontières terrestres.Le représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en Algérie, Dr. Nguessan François, s'est, quant à lui, félicité du dispositif d'alerte lancé par l'Algérie depuis les premières alertes sur la propagation du coronavirus, affirmant la disposition de l'OMS à accompagner et soutenir le système de santé en Algérie.

Coronavirus: appel à un registre national spécifique aux maladies nouvelles et émergentes
  Publié le : mercredi, 19 février 2020 19:52     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 78 foi (s)   Partagez